Groupe:

Shaârghot

Date:

23 Juin 2018

Interviewer:

Didier

Interview Shaârghot et Skarskin Omega

Salut les Shaârghot, nous sommes le Webzine AuxPortesduMetal, pourriez-vous nous présenter le groupe, pour les lecteurs qui ne le connaitraient pas encore ?

Shaârghot est un groupe de metal électro-indus évoluant vers un univers post apocalyptique et cyberpunk, donc on est tous peints en noir dans une esthétique proche du film Mad Max pour te donner une idée simple. Ce qu’on fait s’inscrit un peu dans les courants d’influences comme Rammstein, Punish Yourself, Combi Christ et Rob Zombie pour te donner les grandes lignes.

Nous nous sommes déjà rencontrés au Rat’s à Puget sur Argens en mars 2016, à l’époque vous étiez venus sans bassiste, mais depuis nous avons vu arriver Clémence. Comment a-t-il été intégré dans le groupe ?

Très bien, et la peinture noire c'est obligatoire de toute façon.

Je vous ai aussi vus lors de votre passage à Toulon avec Punish Yourself, c’est vrai que votre son était hyper puissant, vous nous aviez collés au mur. Vous avez trouvé le line-up idéal pour ce projet aujourd’hui ?

Je dirai que c'est quelque chose qui fonctionne très bien et après peut-être on pourrait intégrer une ou deux personnes de plus à l'avenir, même dans dix ans, mais pour l'instant ça marche plutôt bien comme ça, c'est cohérent, c'est une bonne équipe et pour l'instant il n'y a aucune envie de changer de line-up, alors on garde cette formule.

D’autant que Clem assure aussi pas mal de chœurs, ça apporte aussi beaucoup non ?

Oui en effet et il y aussi moins de samples, et les autres s'y sont mis également, Bruno s'est mis à faire des chœurs et Skarskin aussi !

Vous avez sorti en début d’année un EP, "Break Your Body", que nous avons chroniqué et qui a retenu mon attention, comment avez-vous bossé sur cet EP par rapport au premier album ?

La méthode est restée sensiblement la même. En fait j’arrive avec mes idées avec une autre personne avec qui je peux tout mettre à plat et après je retravaille avec d'autres personnes derrière. Alors j'ai fait ça avec Clémence, on a fait ce même système de composition et une fois que le morceau est fini comme je l'entends, on le retravaille ensuite avec elle et ensuite avec Bruno. Après, quand on a quelque chose qui nous paraît satisfaisant et cohérent, on passe en phase de mixage où là, l'ingénieur du son, qui est aussi arrangeur, va retravailler encore un peu le morceau pour modifier certaines choses dans la structure ou autre...

Je notais la présence d’un invité sur l’EP, tu peux nous en dire un mot ?

Oui il y a un invité du nom de Loki Lonestar qui chante et qui officie dans pas mal d'autres groupes. J'ai bien accroché avec sa voix et trouvé intéressant sa voix pour l'univers de Shaârghot ; on a pris un titre qu’il avait déjà fait, on a viré toute l'instrumentation et on a recomposé toute l'instru.

Y a-t-il d’autres artistes avec qui vous aimeriez bosser ?

Oui en effet, il y en a un paquet, on pourrait citer Gary Newman qui est quelqu'un de très créatif, très riche avec pas mal d'influences musicales et aussi Punish Yourself, soyons fous ! Mais on se connaît déjà bien mais Gary Newman pas encore !

Dans cet EP, l’ambiance est encore plus glauque et malsaine que sur l’album. C’est votre marque de fabrique ?

Oui, d'ailleurs on voulait quelque chose de plus violent, flagrant et de plus malsain ; oui dans cet EP, comme dans l'album qui va sortir en février 2019 avec quatorze titres dont ceux de l'EP.

Sur la pochette on voit le pauvre Skarskin Omega en prendre plein la poire, il n’en a pas marre d’être souffre-douleur ? Participe-t-il à d’autres aspects du groupe ?

Effectivement, là il fait de la percussion, des chœurs ... au-delà de ça il y a un aspect qu’on ne voit pas, c'est que c'est aussi notre assistant réalisateur sur nos clips.

Avez-vous réussi à tourner un peu pour promouvoir cet EP ?

Oui bien sûr, il y a eu pas mal de dates de faites dans le sud, on est passés aussi aux Pays-Bas, en Belgique et puis là surtout on va assurer la première partie de Ministry à Paris le 13 juillet, une grosse date oui négociée avec les tourneurs et on va repasser à Lyon, Marseille, et Namur en Belgique.

Avez-vous un label aujourd’hui ou bien vous continuez en indépendants ?

Pour l'instant on continue en indépendants et on cherche surtout un distributeur.

Est-ce que ça change quelque chose aujourd’hui ?

Non, on est tellement indépendants et autonomes. On ne voit pas trop ce que nous apporterait un label sauf un soutien financier dans le cas d'un gros label.

Sinon n’est-ce pas un peu frustrant d’être ici au Hellfest mais de ne pas y jouer ?

Non, c'est déjà très agréable d'être ici et puis on est là en promo, c'est déjà une bonne chose et après peut-être que l’on sera là l'année prochaine et dans la Warzone cela nous collerait bien.

A part la promo, aurez-vous un peu de temps pour profiter du festival ? Qui aimeriez-vous vraiment voir ?

Oui bien sûr et on ne veut pas rater Heilung dans le style pagan rituel ambiant vers 16h45 un peu comme Wardruna. Et hier, on a vu Perfect Circle !

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Avec l'album à venir déjà enregistré et en cours de mixage, il y aura une petite surprise bientôt, un gros truc sur Paris et aussi on va faire un nouveau clip !

Merci pour votre temps, je vous laisse le mot de la fin pour nos lecteurs…

Dindon ! [Skarskin Omega se met à imiter le dindon]

Venez donc discuter de cette interview sur notre forum !