Groupe:

Hellfest 2018 - Le Bilan

Date:

24 Juin 2018

Lieu:

Clisson

Chroniqueur:

Didier

Alors dressons un petit bilan de cette treizième édition du Hellfest, huitième pour moi, surtout que dans un reportage qui est passé récemment sur C-star, j'ai entendu Ben Barbaud expliquer qu'ils épluchaient les réseaux sociaux pour analyser les choses à améliorer au fur et à mesure des éditions. Et il est vrai que si vous relisez mes bilans depuis ces huit dernières années, vous verrez que pas mal des soucis mis en lumière ont été corrigés. Alors que peut-on encore améliorer aujourd'hui ?   Correction en cours
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018

D'abord la météo, ça les organisateurs n'y peuvent rien, mais toujours est-il qu'ils ont eu un sacré bol, puisque cette édition a été 100% soleil. Seul petit bémol, le vent assez fort et perpendiculaire aux Mainstages qui a, par moments, perturbé un peu le son de certains sets. Son qui, je l'avais déjà souligné l'année dernière, est particulièrement bon sur ces Mainstages. Les seuls gros soucis dont j'ai eu écho furent ceux du set de Megadeth, que j'ai zappé pour aller voir Amorphis. J'avais choisi de limiter mes déplacements, suite à une opération récente du tendon d'Achille, et j'ai surtout trusté les deux mainstages, sans regrets au vu de la programmation. J'ai aussi testé cette année les transports en commun pour arriver sur site. Les navettes Douillard depuis l'aéroport pour l'aller et le train Clisson-Nantes puis la navette Nantes-gare, Nantes-aéroport pour le retour. Si le retour était parfait, l'aller par contre avec les navettes huit places me semble totalement inadapté quand plusieurs centaines de festivaliers arrivent de l'aéroport. Pourquoi ne pas proposer des vrais bus pour desservir l'aéroport ou la gare (ou les deux), à l'aller et au retour ? Ces navettes huit places n'ont pas du tout évolué avec la taille du festival et son internationalisation. Garer une voiture est un exercice, pour ceux qui comme nous sont logés aux environs de Clisson, toujours très compliqué. Il y a des parkings, qui sont loin et ne proposent pas de navettes. C'est dommage (surtout quand on a un souci de pied !).
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
Ambiance HellFest 2018Ambiance HellFest 2018

Sur site je découvre quelques nouveaux aménagements, comme les allées gravillonnées et le dallage des fosses devant les Mainstages. Je ne suis pas allé en Warzone cette année, je n'ai pas pu voir de changement et je n'ai rien vu de nouveau dans les tentes. La zone VIP/Presse est restée identique à l'année dernière.
 
Ambiance HellFest 2018  Ambiance HellFest 2018
Ambiance HellFest 2018  Ambiance HellFest 2018

La vie des personnes à mobilité réduite a été améliorée avec des zones surélevées dans les tentes et dans la Warzone. Toutes les zones leur sont désormais accessibles.
C'est toujours Arte Concert qui filme un certain nombre de concerts qui sont retransmis en live. Comme l'année dernière, un bon nombres de metalleux n'ayant pu venir sur place peut suivre l'événement
 

L'ambiance reste incroyable avec énormément de groupes d'amis, de couples, de jeunes, de vieux, de familles, de femmes, de gens déguisés qui sont ravis de se faire prendre en photo.
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018

La grande nouveauté de cette édition était le système cashless intégré au bracelet. Globalement c'est une réussite, avec quelques petits soucis comme celui qui faisait que le resto dans la zone VIP ne voyait pas le bon montant sur ma carte alors que les autres stands oui. Ou bien notre collègue Jean Mich'Hell dont le code du bracelet avait été utilisé par quelqu'un d'autre. Tout ça s'est assez vite réglé. Il faut avouer que de pouvoir payer à tous les stands avec le bracelet, rapidement, est une vraie amélioration pour le festivalier et certainement pour les vendeurs. C'est aussi un moyen de fluidifier les queues pour les organisateurs.
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018


La queue qui, par contre, ne s'est pas du tout fluidifiée c'est celle des stands merchandising Hellfest. Je n'ai pas compris pourquoi, mais impossible d'accéder aux stands sans faire deux heures de queue. Ces queues faisaient des zigs et des zags à travers le festival, c'était hallucinant et désespérant. Quand il y a eu moins de queue et que j'ai enfin pu m'approcher, il ne restait plus rien de ce que je voulais. Comme le nombre de participants est resté fixe (trois fois 60000) j'en déduit que le festivalier moyen a acheté en 2018 plus que les années précédentes. 

Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
 
Des lockers ont été ajoutés, que je n'ai pas testés mais qui me semblent être une bonne chose. Par contre, j'ai testé la recharge de téléphone gratuite, qui en fait se résume à fournir une batterie en échange d'une caution (sur le bracelet). Très pratique. Toujours dans la zone VIP, lors de mes passages pour mes interviews, j'ai pu voir Francis Zégut qui y travaillait pour Arte et interviewé des artistes.
 
Ambiance HellFest 2018 

En parlant des interviews, je dois dire que les choses sont vraiment bien organisées aujourd'hui, et que le nouveau point presse (déjà l'année dernière) est bien mieux situé. Merci à Roger, Elodie et Pat pour leur support, pour toutes ces interviews d'autant que cette année nous étions quatre à œuvrer, vous allez avoir de la lecture !
 
Ambiance HellFest 2018 
 
Je suis allé faire quelques achats à l'Extrême Market qui continue d'être très chaud et mériterait une meilleure climatisation (s'il y en a une) pour le confort des festivaliers mais surtout celui des exposants. Sur le Hell City il y a beaucoup d'animations, avec notamment des concerts off et la chapelle pour se marier avec sa/son moitié metalleuse où il y a une queue de fou. En cherchant des infos sur les horaires de train, j'ai pu voir aussi l'équipe qui gère les objets trouvés et ça vaut son pesant de cacahuètes : fringues, casquettes, lunettes de soleil, clefs, portefeuilles et bien sûr téléphones portables, dans des cartons, par centaines.
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
Ambiance HellFest 2018

La décoration du Hellfest continue d'être fabuleuse, en particulier le soir quand tout s'embrase. Je pense que cette carte-là permet vraiment de différencier le Hellfest de ses concurrents. Et je ne dis pas ça uniquement pour les festivaliers, mais aussi pour les artistes qui, depuis leur scène, peuvent assister à ce spectacle unique. Tu m'étonnes qu'ils disent tous que c'est le meilleur festival du monde.
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
Ambiance HellFest 2018
 
La grande roue a été reconduite. Par contre, il y a une nouveauté dans le parc, avec deux portiques à eau, de cinq ou six mètres de haut et de large, et sous lesquels les festivaliers peuvent passer. Ils déversent en permanence un fin mur d'eau, dans lesquels sont "sculptés" des motifs ou des logos. Superbe et rafraîchissant. L'eau a l'air d'y être en circuit fermé et, espérons-le, filtrée. Ceci vient complémenter les espaces brumisateurs installés l'année dernière près de la Warzone.  
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
 
Finalement mon seul vrai coup de gueule sera pour certains festivaliers, en nombre grandissant qui visiblement ne sont pas là pour écouter un concert, mais plutôt pour se déplacer pendant les concerts, par groupe de huit ou dix, en bousculant tout le monde pour aller vers le devant des mainstages, y rester cinq minutes et repartir en sens inverse. Attention, je ne parle pas du gars qui va chercher une bière ou pisser. Mais je trouve ça un total manque de respect pour les artistes et les autres festivaliers. Je me demande pourquoi ils sont ici, s'ils ne sont pas intéressés par la musique. Putain de génération de zappeurs !

Même remarques pour les éternels slammeurs. C'est sûrement ultra marrant dans les concerts de thrash, de hardcore, de punk, et ça va pas mal avec l'ambiance et la musique, mais slammer sur Iron Maiden ou Judas Priest, ça n'a pas de sens, surtout en partant de super loin. A mon avis c'est juste de la provoc pour faire chier les vrais fans, souvent plus âgés, qui sont obligés de suivre le concert d'un œil pour surveiller leurs arrières de l'autre. Ça pourrait se comprendre et s'accepter dans la fosse mais pas à 60 mètres de le scène où ça commence à être beaucoup moins dense (et dangereux). Une fois de plus, manque total de respect pour les artistes auxquels les amateurs de slam en question ne semblent absolument pas prêter attention, trop occupé à tenir leur webcam, leur culotte ou leur sac à dos. Parmi les autres comportement stupides, je note encore des gens qui pissent n'importe où alors qu'il y a des pissotières absolument partout. Naze !
 
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
 
Changement aussi cette année avec, en fin de festival, une première mini-salve de noms déjà prévus pour l'édition 2019 : Dropkick Murphy's, Mass Hysteria, Carcass, ou encore la seule et dernière date de Slayer et Manowar en France.
 

Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018
Ambiance HellFest 2018 Ambiance HellFest 2018

La guerre des exclusivités 2019 a déjà commencé !
avatar

Revenir en haut

 

Venez donc discuter de ce live report sur notre forum !