Artiste/Groupe:

Anthrax

CD:

Fistful of Metal

Date de sortie:

1984

Label:

Style:

Thrash Metal

Chroniqueur:

Bane

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Aaaaaah, Anthrax...

Dernier au classement BIG4 de pas mal de monde, Anthrax est toutefois celui qui a eu la carrière la plus équilibrée ! Leurs mauvais albums se comptent sur les doigts de la main gauche de Tony Iommi (et encore, quand je dis mauvais, ça veut juste dire moins bons) et leurs excellents albums se comptent sur sa main droite. Forcément, quand on compare avec les autres groupes du Gros Quatre, ça crève les yeux. En effet, pas de Load, de Reload, de Diabolus In Musica, de God Hates Us All, de Risk... chez Anthrax ! Rien de fondamentalement dégueu, rien de scandaleux, rien de honteux. Pas mal, non ?

Alors, forcément, on parle tout le temps des mêmes : Spreading, Among, White Noise ou WCFYA. Oui, d'accord, ce sont tous d'extraordinaires albums. Sauf qu'avant tout ça, avant John Bush, avant Joey Belladonna, Anthrax a sorti cet album.

Cet album, c'est une petite pépite injustement oubliée (forcément, vu ce qui vient ensuite). Vraiment injustement. Penses-y deux minutes, cher lecteur, qu'avons-nous là ? Une collection de riffs, des soli en pagaille, des rythmiques à t'en décrocher la tête, quelques tubes ici et là et un chanteur complètement frapadingue. Il vous faut autre chose pour faire un super album de thrash ? Oui ? Une pochette un peu laide ? Ben... on l'a aussi !

Trente-cinq minutes, dix titres. Pas de fioritures, pas d'intro à la con qui ne sert à rien (répugnante habitude des groupes actuels, d'ailleurs ; sauf quand c'est bien fait, mais en général c'est mal fait), pas d'instrumentale un peu chiante qu'on passe à chaque écoute (coucou Anesthesia), pas de ballade (encore heureux, avec un chanteur pareil)... Non. Que du thrash, pied au plancher et ça déconne zéro, comme disent les jeunes. Il y a bien la reprise d'Alice Cooper, I'm Eighteen, qui casserait un peu l'ambiance ; mais elle est solide, donc on ne dira rien.

Alors oui, cet album contient le tube qu'est Metal Thrashing Mad, que le groupe dégaine encore maintenant à chaque concert. Mais il serait cruel de le résumer à ça : que fait-on du super riff de Soldiers Of Metal ? De l'ambiance quasi-Maidennienne (ce mot existe, j'en suis sûr) de Death From Above ? De l'apothéose finale qu'est Howling Furies ? De la perfection de Subjgator, avec son riff démentiel, sa rythmique en béton armé, son ambiance à la Judas Priest et sa montée en puissance juste orgasmique (promis, je me calme) ? Ce morceau ne serait-il d'ailleurs pas, objectivement, le meilleur de l'album ?

Enfin bon, ça serait oublier mes deux titres préférées : l'ultra-speed Panic et l'ultra-furieuse Deathrider ! Si l'une va à deux cents à l'heure et emporte avec elle tout ce qui bouge avec l'effet du vent, l'autre va à deux cents à l'heure aussi mais massacre tout ce qui bouge, avec des tronçonneuses ! Au cas où tu ne l'aurais pas compris, ami lecteur, ces morceaux "kick some f*cking asses" !

N'oublions pas de parler de Neil Turbin, qui porte tous les morceaux avec une sacrée force ! Certes, Belladonna et Bush auront vite fait de le mettre au tapis, mais dans ce registre thrash véloce il est vraiment au top !

Avant d'accéder au panthéon du genre avec les quatre albums sus-nommés, Anthrax nous avait déjà offert une pépite. Il ne tient qu'à toi de la (re)découvrir, ami lecteur !

Morceaux préférés : Deathrider, Panic, Subjugator, Metal Thrashing Mad

Dommage mais bon : I'm Eighteen

Tracklist de Fistful Of Metal :

01. Deathrider
02. Metal Thrashing Mad
03. I'm Eighteen (Alice Cooper cover)
04. Panic
05. Subjugator
06. Soldiers Of Metal
07. Death From Above
08. Anthrax
09. Across The River
10. Howling Furies

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !