Artiste/Groupe:

Beyond The Black

CD:

Lost In Forever - Tour Edition

Date de sortie:

Janvier 2017

Label:

UDR

Style:

Metal Symphonique

Chroniqueur:

Orion

Note:

18/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Beyond The Black profite de sa tournée en première partie d'Epica et Powerwolf (le 4 février au Zénith de Paris pour rappel) pour nous ressortir son dernier album, Lost In Forever paru en février dernier, en version "Tour Edition", agrémenté de quatre titres supplémentaires. L'occasion pour moi de vous reparler de ce groupe et de vous inciter, si ce n'est pas encore fait, à le découvrir au plus vite.

Cette sortie devrait aussi permettre à Beyond The Black de se faire connaître au niveau international dans la mesure où il vient de signer avec UDR, un label plus important qui promet une distribution un peu plus large que l'ancien label, Airforce Records. C’est vrai que pour le moment, en dehors de l’Allemagne, on n’en a pas trop entendu parler de ce groupe (sauf sur votre webzine préféré, bande de petits chanceux !)

Je ne vais pas refaire la chronique de tout l'album. En ce qui concerne les treize premiers titres, vous pouvez lire ici de quoi il retourne, d'autant que je ne retire rien de ce que j'ai écrit il y a un an. La seule différence est l'artwork... Et pour cause, puisque tous les membres du groupe qui accompagnaient Jennifer Haben sur la pochette de la première édition ont quitté le groupe (ou ont été virés, j'ai pas trop bien compris ce qu'il s'est passé) l’été dernier.
Je vais donc juste m'attarder sur les quatre titres supplémentaires, qui justifient à eux seuls que je rachète cet album. Quand on aime…


On commence par The Other Side qui est un morceau assez différent de ce que le groupe nous propose habituellement. Le chant et l’ambiance sont assez tragiques. On assiste encore à une grosse prestation de Jennifer, dans un registre sensiblement différent, donc. C’est très bien que le groupe se lance de nouveaux défis comme celui-là. On retrouve tout de même les grosses orchestrations et les guitares qui jouent toujours un rôle important, le style du groupe est toutefois respecté.
Dim The Spotlight joue la carte du mainstream. On a encore ici un morceau qui pourrait tout à fait faire un bon single, avec mélodie et refrain bien fichus. Ceux qui aiment les titres de Delain et Within Temptation qui tirent vers la pop devraient l’apprécier. Le petit duel de solos de guitare, que l’on retrouve très peu chez les deux groupes néerlandais, fait la différence.
Our Little Time démarre très doucement au piano mais le départ est trompeur, ce n’est pas une ballade. Comme d’habitude, le refrain est béton, on est encore dans du titre rapidement attractif, comme Dim The Spotlight. Le solo de guitare n’est pas oublié, même s’il est plutôt court cette fois-ci. Des quatre inédits, c’est celui que je trouve le moins percutant.
On connaissait déjà Rage Before The Storm, le duo avec Herbie Langhans (Sinbreed). C’est un titre que le groupe a joué au Wacken en 2015 (il se trouve donc sur le DVD bonus du coffret collector de la première édition, pour ceux qui ont pu se le procurer) et qui a aussi été interprété par Rock Meets Classic lors de ce même Wacken. Ce titre avait été propulsé "hymne du Wacken 2015" puisqu’il avait été choisi par le festival pour ses trailers. On n'avait juste aucune version studio de ce morceau, c’est aujourd’hui réparé. Et c’est une très bonne chose car ce morceau est vraiment excellent, doté d’un refrain énorme. On désespérait de le voir apparaître un jour sur CD, d’autant qu’on nous avait déjà fait miroiter une édition spéciale du premier album du groupe qui devait comprendre entre autres ce morceau, mais elle n’est jamais sortie. Les nouveaux titres composés qui devaient l’accompagner ont finalement terminé sur ce second album.


Attention, il va falloir s’y retrouver : l’ancien label du groupe sort aussi de son côté une "tour edition" de l’album (même pochette que la première édition mais couleur de fond différente, reproduite ci-dessus), avec quatre titres inédits aussi mais pas tout à fait les mêmes ! En effet, si on retrouve bien Rage Before The Storm, Our Little Time et The Other Side, on a Night Will Fade à la place de Dim The Spotlight. Il s’agit d’une ballade, qu’il est dommage au niveau de l’agencement dans la tracklist de retrouver juste après Love’s A Burden car c’est aussi une ballade, je l’aurais plutôt vue en dernier. Mais bon, ce n’est pas moi qui décide. Night Will Fade est une belle ballade à l’ambiance celtique, avec de gros chœurs latins qui apparaissent en milieu de morceau. Comme d’habitude avec le groupe, la mélodie est prenante, c’est du bon boulot. Allez, cadeau pour ceux qui vont se procurer la version chroniquée ici et qui n'auront pas ce morceau sur leur CD, le voici en vidéo :


La question qu’on peut légitimement se poser est quand même la suivante : le fan (qui possède déjà forcément la première édition) va-t-il faire l’effort d’acquérir cet album dans les deux nouvelles éditions pour posséder tous les morceaux ?

La nouvelle sortie de cet album est une aubaine pour le groupe au niveau de sa visibilité internationale mais aussi pour tous ceux qui ne le connaissaient pas encore. Je crois autant en ce groupe que je croyais en Nightwish au moment de la sortie de Oceanborn. Ne passez donc pas à côté si vous êtes amateurs de Metal Sympho de qualité. Il sera toujours possible de courir après la locomotive une fois qu'elle sera lancée mais c’est toujours mieux de monter dans le train quand il est encore en gare…

PS : Je rajoute un point par rapport à la note de l’année dernière grâce aux titres en plus et aussi parce que je trouve que l’album s’est bonifié au fil des écoutes depuis sa chronique.

Tracklist de Lost In Forever - Tour Edition :

01. Lost In Forever
02. Beautiful Lies
03. Written In Blood
04. Against The World
05. Beyond The Mirror
06. Halo Of The Dark
07. Dies Irae
08. Forget My Name
09. Burning In Flames
10. Nevermore
11. Shine and Shade
12. Heaven In Hell
13. Love's A Burden
14. The Other Side (new song)
15. Dim The Spotlight (new song)
16. Our Little Time (new song)
17. Rage Before The Storm (new song)