Artiste/Groupe:

Communion

CD:

At The Announcement

Date de sortie:

Janvier 2018

Label:

The Sinister Flame / Hells Headbangers Record

Style:

Black Metal

Chroniqueur:

Azagtoth

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Nouvelle vague chilienne avec les sorties, coup sur coup, des deux premiers albums de Communion ; fruits d'une association entre le petit label finlandais The Sinister Flame et l'incontournable bannière de l'extrême, Hells Headbangers.

Ce petit groupe sévissait depuis maintenant dix ans dans l'underground le plus confidentiel, enchaînant les sorties petit format en nombre limité d'exemplaires. Le leader du groupe, Deathmessiah (alias Spirit Of Death dans ce groupe), n'est autre que le patron du célèbre (pour les férus d'extrême chilien) label Proselytism. Il est actuellement accompagné notamment du gratteux de Death Vomit et Uttertomb. Une grande famille que l'extrême chilien, quoi.

Le groupe n'a pas composé tellement de morceaux jusqu'ici et j'ai presque envie de dire que, à première vue, la plupart des sorties sont anecdotiques : entre celles qui ont un son trop pourri, les démos instrumentales et les espèces de compilations « rehearsal », on avait du mal à voir où ils voulaient en venir.
Avec At The Announcement, au moins les choses sont claires : voici une mouture propre, nette et concise qui illustre complètement le style de Communion, de ses débuts à maintenant.

On a affaire à un black bien sauvage, qui rappelle bien entendu le proto black thrash sud-américain mais aussi les premiers combos extrêmes européens. Le son est même d'époque, très peu chargé en basses. S'il ne brille pas par son originalité, Communion a le mérite d'être terriblement teigneux, balançant de la compo ultra rapide et frénétique, trait typique de l'extrême de cette région du globe. Entre le blast incessant, les riffs en trémolo bien agressifs et le chant corrosif et possédé du leader, l'alchimie fonctionne au mieux. Entrecoupé de plusieurs intros, cet album n'en demeure pas moins d'une intensité exemplaire et incite constamment au headbang furieux et incontrôlable. Il y a même une petite composante épique sur certains morceaux (Enthroned Inquisition, Castigated Ceremonious Verses) qui donne un peu de cachet à ce sympathique groupe.

Encore une belle découverte en provenance d'un pays qui n'a jamais cessé d'étonner avec la prolifération de formations de plus en plus nombreuses et qualitatives.

 

Tracklist d'At The Announcement :

01. Impalement To Destroy
02. Intro 1
03. Secret Rites
04. Intro 2
05. At The Announcement
06. Enthroned Inquisition
07. Intro 3
08. Consecrated To The Abyss
09. Castigation Ceremonious Verses
10. Plague Outbreaks
11. Last Ordeal