Artiste/Groupe:

Dead Kiwis

CD:

Karate Karnage

Date de sortie:

Janvier 2017

Label:

Autoproduction

Style:

Hardcore Chaotique

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

16/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Un bon kiwi est un kiwi mort… C’est ainsi que le jeune groupe lyonnais, les Dead Kiwis, voient l’avenir de cette pauvre bête ou de ce petit fruit riche en vitamine qui donne plein d’énergie… Et de l’énergie, il en faut, pour s’accrocher à la folie créatrice de cette galette, Karate Karnage, carnage en sept actes, dépassant à peine le quart d’heure, ne laissera pas beaucoup de rescapé… Bienvenue dans un monde où la rage, l’humour, l’extravagance et l’univers Blood Dragon se côtoient dans un joyeux foutoir jouissif. Et ce pauvre kiwi qui n’avait rien demandé…


Dès le premier morceau, il n’y a pas à sourciller, on reconnait les influences du groupe, Dillinger Escape Plan et Norma Jean (plutôt du début) en tête. Chant à se décoller la plèvre, riff arythmique, batteur épileptique et distribution de fessées à tour de bras. On sent de suite un groupe motivé qui a envie d’en découdre avec une vitalité remarquable.

Puis c’est l’arrivée du boss, Satan 666, et là aussi le titre est d’une puissance à la hauteur du mythe. Le tapping à la guitare apporte un plus indéniable à un morceau structuré comme une réunion de schizophrène qui aurait perdu ses neuroleptiques. On se fait totalement happé par cette débauche d’énergie qui ne peut laisser insensible.


L’ensemble de cet EP est à la hauteur des deux premiers titres, et on ne s’ennuie pas une seconde à l’écoute de ce Karate Karnage. Le groupe est encore plus impressionnant quand il décide de lâcher ses influences pour se lâcher totalement. C’est une fois libéré du père que nos petits kiwis pourront prendre leur envol. Certains passages sont tellement proches des influences qu’ils peuvent sonner déjà entendu.

L’EP se conclut sur un clin d’œil à the « Deux ex machina », Mr Chuck Norris qui inclut trois parties bien distinctes dans le morceau dont un pont totalement adapté au 'ricain style. Mais je vous mets au défi de ne pas headbanger sur le riff final qui est d'une efficacité implaquable…

A l’écoute de cet effort,  il est évident que les Dead Kiwis n’ont pas (encore?) la qualité d’écriture de Dillinger Escape Plan, mais ils ont leur force et leurs qualités. Des qualités qui à mon avis doivent prendre tous leurs sens sur scène. J’espère sincèrement pouvoir les voir en live, car à l’écoute de ce diamant encore brut sur CD, je pense que l’épreuve du live ne doit pas être un souci pour eux, et une véritable partie de plaisir pour l’auditoire.


Tracklist de Karate Karnage:

01 Cosmic Dementia Karate Karnage
02 SATAN 666
03 Black Donuts
04 Where Is That God Damn Dragon I'll Slay This Motherfucker
05 Flamingos
06 Flying Fire Tigers
07 Chuck Norris