Defeat The Earth

Artiste/Groupe

Defeat The Earth

CD

Beyond Creation

Date de sortie

Février 2014

Label

Indépendant

Style

Brutal Death Metal

Chroniqueur

Azagtoth

Note Azagtoth

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C H R O N I Q U E

Autant le dire tout de suite, ce premier album des Bourguignons de Defeat The Earth est nettement meilleur que ce à quoi je m’attendais.
Quintet fondé en 2012 et affichant deux femmes dans son line-up (un fait exceptionnel dans ce style de death metal), Defeat The Earth nous offre ici un album de death ultra brutal et extrêmement court (à peine plus de vingt minutes en compteur).

Mais ça tabasse comme il faut. Le titre d’entrée annonce complètement la couleur : trente secondes de pure violence sur un riff slamisant secondé par une double pédale frénétique. Dès le second morceau, le groupe révèle des tendances un tantinet groovy et régulièrement des breaks typiquement core, bien que ce ne soit pas ce qui prédomine dans son propos.
Ce qui m’a le plus frappé, c’est le climat sombre et apocalyptique qu’ils savent très bien entretenir tout le long de l’album et qui participe énormément à sa qualité, à mes yeux.
Le son est largement à la hauteur, bien que la batterie soit quelque peu avantagée ; en même temps, quand on entend la précision et la vitesse d’exécution du batteur, on se dit que ce n’est pas injustifié.

Le rendu global est assez homogène et chaque morceau propose son lot de riffs à headbang, joués sur des grattes à sept cordes, donc de fait assez graves. Bien que techniquement assez élaborés, ils demeurent à tout moment compréhensibles, privilégiant un côté immédiat à du sophistiqué. Le vocaliste s’en tire aussi très bien, avec ses growls profonds et imposants.

Un début très prometteur pour ce jeune groupe qui tourne déjà avec des cadors comme Benighted et Loudblast.
On ne peut que leur souhaiter de continuer dans cette voie.




Tracklist de Beyond Creation :

01. Beyond Creation
02. Nocturnal Revenge
03. Day To Day
04. Utopist
05. Brutal As Just Began
06. Sexual Headcase
07. Defeat The Earth
08. Time Out

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !