Artiste/Groupe:

Flotsam And Jetsam

CD:

The End of Chaos

Date de sortie:

Janvier 2019

Label:

AFM Records

Style:

Thrash Metal

Chroniqueur:

Bane

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Le thrash en 2018, c'est pas grand-chose... Pour preuve : je n'ai fait que quatre chroniques du dit-style dont deux parlaient d'un EP et une s'est soldée par un 8/20 !
Pas grand-chose donc. Pourtant, tel un phare qui éclaire dans la nuit (comment ? J'aurais déjà usé d'une telle métaphore ?), un petit album m'est tombé sur le coin de la tête en cette fin d'année. Petit tu dis ? Pas tant que ça. Voyez plutôt : douze titres ! Touffu tu dis ? Oh que oui !

Une fois passée la pochette (immonde, cela va sans dire, ce qui veut donc dire que je l'aime bien), on découvre une petite pépite ! Une vraie de vraie ! D'ailleurs, je le dis : ce End of Chaos est mon album de thrash préféré de l'année ! Et si t'es pas d'accord, ami lecteur, t'as qu'à me parler de ton préféré à toi, comme ça j'en aurai des nouveaux à écouter !

Parlons d'abord de ce qui saute aux oreilles dès le départ : le son est vraiment bon ! Très percutant sans être écrasant, ça nous change des prod d'aujourd'hui, tellement saturées niveau basse que ma tour de son peine à les jouer sans devoir crachoter tout ce résidu de basses... Ici, ce n'est pas le cas. Pire (ou mieux, c'est selon), le groupe a la riche idée de bien faire ressortir la basse dans le mix et de lui faire jouer des choses vraiment intéressantes.
Niveau chant, rien à redire : les lignes sont souvent inspirées, les refrains sont ultra efficaces et beaucoup se retiennent bien, le tout étant magnifié par la voix puissante de Eric AK qui peut nous faire penser à du Dickinson (plutôt pendant sa période solo, genre Accident of Birth). Niveau mélodique, on est également servis, avec des super soli en pagaille de partout et des petites nappes mélodiques sur certains titres. Bonheur donc.

J'ai décidé de diviser l'album en trois parties, que j'aborderai dans un ordre décroissant d'intérêt. Et, pour ceux qui n'ont rien compris, on va parler d'abord des super titres, puis des bons, puis de ceux qui font un peu tâche. Ne vous méprenez pas pour autant : cet album ne contient pas de mauvais titres. Juste deux ou trois moins bons.

Commençons donc avec les excellents titres, ce que j'ai envie de chérir à chaque écoute. J'en compte cinq (ce qui est un très bon score). Une série de titres vraiment excellents commence à la piste 4, Prepare for Chaos, qui reste mon titre préféré ! Un rouleau compresseur, avec un riff très Megadethien et des soli en pagaille. Et ça continue avec Slowly Insane (ce riff !), Architects of Hate (encore un rouleau compresseur) pour finir avec le suprenant Demolition Man. Celui-ci fait très thrash moderne et me rappelle pas mal le Avenged Sevenfold période City of Evil (pas pour me déplaire donc). La piste 11 se démarque en devenant mon deuxième titre préféré (à égalité avec la piste 4 donc) : autre rouleau compresseur mais plus travaillé, avec des tas d'ambiances et les meilleures lignes de chant du disque !

Viennent ensuite les bons titres. On peut ranger le premier titre dans cette catégorie, avec son super refrain. Recover, premier extrait que j'ai entendu, fait vraiment le taf aussi. A peine thrash, plutôt heavy et doté d'un sacré riff et d'un chant aux petits oignons, il est à deux doigts de rentrer dans les titres excellents ! Survive, le dixième titre, fait vraiment penser à du Dickinson solo. Et moi j'aime bien Dickinson solo. Donc j'aime bien ce titre (me suis pas trop creusé la tête pour cet argument, j'avoue...). Y'a aussi The End qui passe bien, avec son refrain ultra épique.

Enfin, malgré neuf titres qui vont du bon à l'excellentissime, on doit quand-même se coltiner trois titres un peu en deçà du reste : Control, qui speed un peu dans le vide, Snake Eye, un thrash tout à fait banal et Unwelcome Suprise, qui porte bien son nom finalement (haha).

Et là je suis embêté. Devant les neuf titres dont j'ai parlé avant, j'ai envie de péter des plombs, de mettre 16,5 à l'album, mention coup de coeur et tout. Sauf que ces trois titres me gâchent un peu la fête. Dommage... En même temps, c'était prévisible : douze titres, c'est trop. Dix, voilà le bon format. On me redonne le même album en virant deux des trois titres que j'ai pointé du doigt et je balance le 16,5 et le coup de coeur. MAIS, ce sera un 15 bien mérité. Le coeur a parlé mais le cerveau a tranché.

Morceaux préférés : Prepare for Chaos et Good or Bad
Ca déboite aussi : Slowly Insane, Architects of Hate, Demolition Man
Dommage : Control, Unwelcome Suprise, Snake Eye

Tracklist de The End of Chaos :

01. Prisoner of Time
02. Control
03. Recover
04. Prepare for Chaos
05. Slowly Insane
06. Architects of Hate
07. Demolition Man
08. Unwelcome Suprise
09. Snake Eye
10. Survive
11. Good or Bad
12. The End

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !