Artiste/Groupe:

Heavydeath

Vinyle:

In Circles We Die

Date de sortie:

Novembre 2016

Label:

Iron Bonehead Productions

Style:

Heavy Doom/Death

Chroniqueur:

Azagtoth

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Heavydeath est un des derniers projets de Niklas Rudolfsson, ancien batteur de Sacramentum (et aussi le plus prolifique des anciens membres suite à la séparation). Celui-ci a entraîné dans cette aventure deux de ses comparses de Runemagick.
Le projet a commencé très fort en 2014 avec une série de dix(!) démos cette année-là, suivie en 2015 par la sortie d'un premier album assez copieux, Eternal Sleepwalker.

In Circles We Die est donc leur second jet, qui fait suite lui aussi à une nouvelle série de sorties de type EP. Avant son inactivation, Runemagick était également un groupe très prolifique ; on retrouve donc cette boulimie créative chez Heavydeath, mais le style emprunté est quelque peu différent.
Sur la fin, Runemagick avait carrément viré doom/death, par rapport à ses débuts plus rapides. Heavydeath porte assez bien son nom : on a droit à une version plus heavy de Runemagick, un juste milieu entre le doom/death old school et le doom traditionnel.
Une influence qui est encore plus prégnante chez Heavydeath, c'est clairement Celtic Frost, que ce soit les débuts du groupe ou la période Monotheist sur certains passages. La musique est assez épuré et balance du gros riff heavy toujours très inspiré et qui incite à chaque fois au headbang.

Je cherchais désespérément mon album doom de l'année 2016, eh bien le voici.
J'adore cette pureté doom qu'on retrouve sur des titres comme The Few Remains, avec son appel en lead simple mais tellement efficace à la reprise, ou Rope Of Emptiness, au feeling très frostien ; heavy as fuck !
Les quelques incursions dans le registre du chant clair, notamment sur le premier morceau précité, sont assez réussies et renvoient par la même occasion à un doom plus classique.
Grâce à leurs riffs entêtants, les morceaux d'In Circles We Die tiennent leur promesse sur la durée, sans problème.

Il y a eu plusieurs versions de cet album, chacune comprenant au moins un titre bonus par rapport à la tracklist ci-dessous. Pour une raison qui m'échappe, je n'ai pas eu accès au bonus de la version Iron Bonehead...
Je n'ai pas encore eu le temps de me pencher sur le reste de leur imposante discographie, mais, au vu de la qualité de ce dernier jet, ça doit aussi valoir le détour. Tout est sur leur Bandcamp.

 

Tracklist d'In Circles We Die :

01. As We Foretold
02. Slumbering Monolith
03. Bleak Future
04. In Circles We Die
05. The Few Remains
06. Rope Of Emptiness
07. Into Death's Black Void
08. The Fallen One