Artiste/Groupe:

Heretical Sect

EP:

Rotting Cosmic Grief

Date de sortie:

Mars 2019

Label:

Redefining Darkness Records / Caligari Record

Style:

Doomed Black Occulte

Chroniqueur:

Azagtoth

Note:

14.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Voici une toute nouvelle formation dont j'ai l'occasion d'entendre parler pour leur première sortie : un EP d'une vingtaine de minutes, sous trois labels différents, un pour chaque format (CD, vinyle et K7) ; on se rend déjà compte à quel point cette modeste sortie a pu susciter un intérêt.
Les membres, pour changer, ne souhaitent pas se révéler au grand jour ; il paraît qu'il y a des dénominateurs communs avec Superstition (connais pas) et Predatory Light (connais mieux), deux formations également basées ou originaires de Santa Fe, Nouveau Mexique.

Le style Heretical Sect a des points communs avec les deux groupes précités avec lesquels ils sont censés être liés : schématiquement, Superstition serait le versant le plus death, Heretical Sect le plus black et Predatory Light un peu entre les deux, avec une tendance mélodique accrue. Cela reste un schéma.

Toujours est-il que Heretical Sect ne joue pas la grosse saturation grasse, ni la production raw et confuse ; tout est net et précis, le groupe n'a pas de misère à cacher. J'apprécie particulièrement la clarté des lignes de basse, qui ne se contentent pas toujours de suivre la guitare.
Du coup, le style s'avère même être, ici aussi, assez mélodique. Ils ne font ni dans le linéaire ni dans l'atonal. C'est du riff principalement en trémolo, souvent assez aigu. Le tempo varie du blast au doom ; et quand c'est du doom, on note même une tendance au heavy/doom classique.
Le chant est rauque et chargé en réverbération, en retrait par rapport au reste dans le mix.
La musique dégage globalement une atmosphère occulte, limite ritualiste, notamment à cause de l'outro du dernier morceau et de quelques passages mid et doom tempo sur lesquels le chant est plus scandé, évoquant une oraison.

A défaut d'obtenir un rendu très personnel (du moins, pour l'instant), Heretical Sect s'avère assez prometteur et je ne doute pas que cette formation soit capable d'encore plus ambitieux. D'autant qu'écrire des morceaux longs ne semble pas leur faire peur, deux d'entre eux dépassant les six minutes. Peut-être qu'un concept élaboré permettrait de structurer leur propos et apporterait un surcroît de profondeur et de complexité à des compositions qui ne font déjà pas dans le simpliste. Leur approche mélodique et directe est déjà un avantage. Reste à se démarquer de l'excellent (supposé) alter ego Predatory Light.

 

Tracklist de Rotting Cosmic Grief :

01. Visceral Divination
02. Plateau Of Stars
03. Punish The Christ
04. Swar: Wreathed Flames

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !