Artiste/Groupe:

Jinjer

CD:

Macro

Date de sortie:

Novembre 2019

Label:

Napalm Records

Style:

Metalcore

Chroniqueur:

ced12

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Pour ceux qui veulent avoir un aperçu de la progression de la notoriété de Jinjer, il est possible de consulter les affiches des différents Fests et de voir qu’en quelques années, Jinjer est bien remonté sur lesdites affiches. Bon, si le lecteur n’a pas le temps (ce qui peut se comprendre), d’autres indices corroborent mon point initial. Une tournée sold-out récente où le groupe a même modifié la salle retenue initialement passant de la Maroquinerie à la Machine du Moulin Rouge pour un concert qui n’est pas passé inaperçu. On peut donc parler d’un véritable phénomène les concernant (à l'échelle de la scène Metal), d’autant plus remarquable que le dernier disque datait de 2016 (King Of Everything). Mais de concert en concert, Jinjer a tracé son chemin. Un premier EP Micro, début 2019, se chargeait de faire attendre les fans et c’est fin 2019 que Macro, nouvelle livraison de neuf morceaux, a débarqué dans les bacs.


La formation ukrainienne semble avoir sérieusement galéré pour trouver son équilibre (trois batteurs écumés entre 2010 et 2016) entre succès relatif, tournées galère, le tout dans un contexte géopolitique difficile en Ukraine. Porté par la très charismatique Tatiana Shmailyuk, Jinjer s’est un peu retrouvé associé à Arch Enemy, la faute à une formation drivée par une chanteuse explosive, non dénuée de charme et à la voix growlée sidérante. Là où Alissa White-Gluz n’utilise encore que peu sa voix claire (dans le cadre d’Arch Enemy en tout cas), la chanteuse de Jinjer utilise les deux voix et le rendu est absolument bluffant. On a beau savoir que tout cela est une technique vocale (certes loin d’être évidente), ça fait toujours son effet de voir ces deux chanteuses à petit gabarit dégager une telle puissance vocale. Mais la comparaison avec la formation death mélodique suédoise a ses limites, Jinjer proposant une musique très personnelle entre djent, metalcore et metal progressif. Le tout réalisé par des musiciens hyper techniques. En live, c’est d’ailleurs assez bluffant, froid même selon certains, mais les musiciens semblent devoir rester hyper concentrés sur leurs instruments.


Quid de ce Macro alors ? Gros buzz ou réelle valeur montante ? Assurément, la deuxième réponse semble la bonne selon moi. Les deux singles présentés en amont, Pit Of Consciousness et Judgement (& Punishment), sont impeccables et la dimension reggae sur le second cité offre une réelle valeur ajoutée. Jinjer varie bien les différentes parties (même constat sur Pausing Death) et si parfois je m’étonne de la construction des titres, force est d’admettre que cela fonctionne vraiment bien. Ce disque est une belle réussite et valide à mon sens l’entrée chez les grands de Jinjer. Vraiment, la formation ukrainienne me semble tout avoir : une chanteuse charismatique, des musiciens doués, une formation soudée par des années de galère (souhaitons que cette unité dure), une bonne setlist efficace. J’ai dans l’idée qu’ils sont là pour un moment.
 
Tracklist de Macro :

01. On The Top
02. Pit Of Consciousness
03. Judgement (& Punishment)
04. Retrospection
05. Pausing Death
06. Noah
07. Home Back
08. The Prophecy
09. lainnereP
 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !