Kiss

Artiste/Groupe

Kiss

CD

Love Gun

Date de sortie

1977

Style

Hard Rock

Chroniqueur

Orion

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

C H R O N I Q U E

Matez moi cette pochette. Si c’est pas un groupe de superstars ça, je ne sais pas ce que c’est. Les quatre fantastiques adulés par une horde de donzelles pas vraiment effarouchées. Un concept repris en moins fin par Manowar quelques années plus tard.
C’est un fait, en cette année 1977, Kiss est un groupe au sommet de sa popularité. Les quatre masqués les plus célèbres du monde du Rock sont un peu partout, jusque dans les pages d’une bande dessinée de Marvel Comics.
Publiant toujours les albums à un train d’enfer (Love Gun est le sixième album en trois ans, le septième si l’on compte le live), le groupe ne semble pas souffrir pour le moment d’un manque d’inspiration. C’est même plutôt le contraire, les quatre musicierns semblent être au top. Chacun va nous livrer, pour ce nouvel opus, de biens belles compos (sauf peut-être Peter Criss mais celui-ci n'a jamais vraiment brillé dans cet exercice de toute manière).

L’album démarre sur les chapeaux de roues. Ca faisait longtemps qu’un album de Kiss n’avait pas commencé de manière si brutale (jamais ?) I Stole your Love montre un Kiss au sommet de sa forme. Titre au tempo rapide, voix magique de Paul Stanley, refrain puissant. Le titre parfait pour le live. Ca tombe bien, Kiss va, à la suite de cet album, enchaîner sur sa première ENORME tournée avec tout le barnum (plates formes hydrauliques, feux d’artifices, explosions en tout genre…), tournée qui sera immortalisée par le second album live du groupe.
Après ce morceau déjà d’anthologie, doublé de Gene Simmons en grande forme lui aussi. Christine Sixteen et Got Love for Sale, deux morceaux groovy où le monsieur nous la joue sur le registre de l’humour. Le premier morceau est plus sympathique que le second, avec son petit piano presque incongru. Pour la petite histoire, il faut savoir que la démo de ce morceau fut enregistrée avec Alex et Eddie Van Halen, respectivement à la batterie et à la guitare solo. Gene Simmons est en effet grandement responsable du lancement de Van Halen et de l’enregistrement de son premier album cette même année.
Puis vient le premier morceau composé par Ace Frehley depuis un bon moment (trois albums pour être précis), Shock Me. Le guitariste de l’espace nous offre une très bonne chanson dotée d’un solo dont il a le secret. Le solo le plus balaise de l’album, sans aucun doute.
Tomorrow and Tonight renvoie nos chers super héros masqués vers le Hard Rock festif qui est un peu la marque de fabrique du groupe.
Changement de décor avec Love Gun, seconde tuerie pour débuter en beauté la seconde face. C’est vrai qu’on a perdu ça avec le CD mais l’album avait deux commencements, en fait. Et ce morceau en ouverture de face, c’est de nouveau une sacrée claque. Un titre qui, sans aucun doute, a beaucoup plu à Blackie Lawless (WASP) puisqu'il en a copieusement pompé l'intro pour Neutron Bomber sur son album The Headless Children. Toujours est-il que cette compo avec ses chœurs sur le refrain est l'un des plus grands classiques de Kiss.
Vient ensuite le morceau le plus faible de ce disque, signé Peter Criss. Il faut dire que le batteur n’est franchement pas le plus prolifique compositeur du groupe, ni le plus doué. On pourra toujours mettre en avant que cette fois-ci, ce n’est pas une ballade sirupeuse (remember Beth sur Destroyer) qu’il nous a composé là, et que le morceau n’est pas mauvais en soi mais il me semble en dessous des autres chansons de l'album tout de même.
Heureusement, derrière, arrive le second doublé de Gene Simmons avec Almost Human et Plaster Caster, deux morceaux bien lourds et groovy comme le démon aime nous en livrer. Il est donc le principal compositeur sur cet album, même si la postérité retiendra surtout deux des trois titres composés par Stanley, Love Gun et I Stole your Love.
L’album se termine sur une reprise sympathique d’un groupe féminin New-Yorkais des années 60, The Crystals : Then He Kissed Me, rebaptisé pour l’occasion Then She Kissed Me bien sûr… quand même, c’est Paul qui chante !

Love Gun est la dernière grosse bombe de Kiss pour la décennie, avant l'exercice périlleux des albums solos, dont certains vont se révéler être de véritables fiascos (ceux de Gene et Peter).
Le groupe connaîtra encore un sursaut d’orgueil avec l’album studio suivant, Dynasty (1979) et son tube interplanétaire, I Was Made for Lovin' You mais débutera la décennie suivante de la pire des façons, en se perdant dans un Hard Disco peu inspiré.

 

Tracklist de Love Gun :

01. I Stole Your Love
02. Christine Sixteen
03. Got Love For Sale
04. Shock Me
05. Tomorrow and Tonight
06. Love Gun
07. Hooligan
08. Almost Human
09. Plaster Caster
10. Then She Kissed Me

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !