Lechery

Artiste/Groupe

Lechery

CD

In Fire

Date de sortie

Septembre 2011

Style

Heavy Metal

Chroniqueur

Orion

Note Orion

15/20

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

C H R O N I Q U E

Non mais je rêve, là. Pincez-moi ! Ils le font exprès, c'est pas possible autrement. Ou alors, la pochette le poing en l’air est à la mode dans la collection automne / hiver 2011, elle se porte dans les teintes rouges/orangées… Avec celle de l'album de Oz, elles font la paire.
Mais bon, l'habit ne fait pas le moine et, heureusement que je connais le groupe car, encore une fois, la pochette ne donnait pas envie (le nom du groupe non plus, ceci dit en passant).
Lechery est un groupe suédois de Heavy / Power Metal dont le leader est Martin Bengtsson qui a tenu un temps la basse chez Arch Enemy. Il est maintenant guitariste et chanteur de cette formation.
Le groupe nous avait sorti un premier album en 2008, Violator, qui avait retenu l'attention avec des compos bien léchées (ah ! ah !).

C'est donc avec l'espoir d'écouter un album au moins aussi bon que je mets ce disque dans la platine.
Bingo ! Après une intro somme toute très classique, les trois premiers morceaux sont de belles pépites de Heavy / Power racé et bien exécuté. La voix de Martin (qui me rappelle un peu celle de Richard Krenmaier du groupe autrichien Stygma IV) est puissante comme il faut. Tout à fait adaptée à la musique proposée. Evidemment, les gros chœurs ne sont pas oubliés (Heart of a Metal Virgin, Carry On), on pense même par moments à un certain Running Wild (Burning Anger, Carry On). On a droit à quelques "Oh Oh Oh" lâchés par ci par là. Au passage, on retrouve un certain Oliver Hartmann dans les chœurs, pour les connaisseurs. Le son est tout simplement énorme.
En tout cas, pas de dépaysement, la recette est bien la même que celle de l’épisode précédent, Violator.
Pour les influences, c’est clair, c’est le Heavy Metal des années 80 (le break très Maidenien de In Fire) et cela inclut également le gros Heavy US (je pense à des groupes comme Keel ou Skid Row pour certaines mélodies et certains refrains (Lethal, Cross the Line, All the Way, We All Gonna Rock Tonight...
Globalement basé sur des mid-tempos ou des tempos bien lourds et puissants, l’album offre aussi quelques titres plus rapides (In Fire, The Igniter).
Les riffs sont inspirés, les solos arrivent bien à propos. Couplets, pré-chorus, refrains, tout fonctionne à merveille. On a quelques trucs sympas comme ce solo de basse sur In Fire. Voilà un album qui ne manque pas d’énergie. Les déçus du dernier Hammerfall pourraient bien trouver là un bel os à ronger.


Au final, on se retrouve encore avec un album sans défaut qui fait plaisir à écouter. Pas de prise de tête, de plans alambiqués, ni de constructions compliquées. C’est direct, ça va droit au but. Moi, je n’en demande souvent pas plus.

 

Tracklist de In Fire :

01. Awakening (intro)
02. Mechanical Beast
03. Burning Anger
04. Heart of a Metal Virgin
05. Lethal
06. Cross the Line
07. Carry On
08. In Fire
09. All The Way
10. The Igniter
11. Lust for Sin
12. We All Gonna Rock Tonight

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !