Artiste/Groupe:

Malvm

CD:

Cvltvs Diaboli

Date de sortie:

Février 2017

Label:

Neverheard Distro

Style:

Black Metal

Chroniqueur:

Mythos

Note:

14.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Peut-être connaissiez-vous le Malum finlandais et ses quelques pépites (l’EP Awakening Of The Black Flame ou le split avec les Français d’Insane Vesper), ou le Malum tchèque pour son split avec Infernal Blaze (moins probable). Mais connaissiez-vous le Malvm hongrois ? Je suppose qu’avec un label qui s’appelle Neverheard Distro, il y a peu de chances que ce soit le cas. Ils ont en fait sorti une démo en 2015, tout bêtement titrée MMXV, mais sans grand succès. Le nouvel EP Cvltvs Diaboli devrait cependant rattraper cette erreur.

Cvltvs Diaboli est un essai intéressant, le chant du dénommé Odivm est criard et virulent, diffusant la souffrance à coup de savate. Les guitares développent un style mélodique, soutenu par une stridence constante, et une batterie martelant de façon répétitive, une cadence rapide et infernale. En soi, Malvm n’invente pas la roue, mais son style est complet, varié, crescendo dans sa façon d’amener l’auditeur vers une forme de violence torturée et douloureuse.

Le Black Metal développé sur Cvltvs Diaboli est gangrené par l’affliction la plus sourde, quand le chant empoisonne les âmes dans son registre totalement corrompu. En fait, Malvm, c’est du Black Metal essentialiste, ontologique à l’extrême, qui n’a pas peur d’incommoder les foules ni de pervertir les esprits. Les Hongrois reviennent au fondement de ce qui fait le BM, de ce serpent qui vous tend l’objet suprême du désir tant convoité par l’Homme face à un Dieu en perdition.

Rien ne semble pouvoir faire face à Cvltvs Diaboli, l’EP de Malvum est sans concession aucune, virulent à souhait et philosophiquement pervers comme il se doit dans le style. Un nouvel essai convainquant, qui mérite une suite encore plus perfide et douloureuse, parce qu’après tout, c’est ça qu’on attend du Black Metal en général, ni plus ni moins.


Tracklist de Cvltvs Diaboli :

01. Ördögtől Való
02. Az Emberiség Dicső Hanyatlása
03. Méreg
04. Halott Imák - Elfeledett Jövendölése