Artiste/Groupe:

Misery Index

CD:

Rituals Of Power

Date de sortie:

Mars 2019

Label:

Season Of Mist

Style:

Death Metal

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Déjà quatre années que The Killing Gods est sorti, que le temps passe vite ! Misery Index revient en force avec un Rituals of Power qui se veut dans la même lignée que son prédécesseur. Le groupe continue de se détacher de son Death/Grind du début, pour un death à la fois plus classique et moderne. Mais de là à dire que la musique des Américains s’est standardisée, loin de là, puisque les propositions effectuées sur cet album sont multiples.


L’album ouvre avec Universal Untruths qui débute comme une fin de morceau un peu comme si l’album prenait la suite directe de son prédécesseur. Ce titre très lourd porté par des accords, que les guitaristes Mark Kloeppel et Darrin Morris, laissent simplement sonner, suivis d’un pur riff death qui vient clairement accélérer le mouvement, cet enchainement donne un relief intéressant au titre.

Les influences sont bien intégrées aux compositions et ne dénaturent pas les bases Death du groupe. The Choir Invisible est clairement teinté de punk, le riff sur le couplet l’illustre parfaitement, les chœurs en complément du chant du bassiste Jason Netherton viennent renforcer cet effet. New Salem navigue entre Thrash hyper speed, avec une qualité de solos remarquables mais sait aussi y intégrer des notes de Hardcore. Une tendance en -core que l’on retrouve sur Hammering The Nails qui ouvre encore un chapitre différent, et même s’il est un peu linéaire, ce titre est d’une efficacité à toute épreuve.

Il y a bien quelques titres qui restent un peu plus classiques, comme Decline And Fall ou encore They Always Come Back, comme pour se rappeler que Misery Index c’est à la base un groupe de Death. La puissance de frappe de I Disavow et de Naysayer en sont également deux beaux exemples, qui concluent l’album avec force et autorité. Globalement cet album n’a pas de temps mort, d’autant qu'il est assez court, environ quarante minutes, ce qui lui confère un aspect ramassé sans temps faible. Le titre éponyme est sensiblement dans la même veine et donne la sensation d’être un véritable rouleau compresseur, tout en power !

Mais celui qui éclaire cet album c’est clairement Adams Jarvis qui, derrière sa batterie, démontre un éventail de jeux assez incroyable, du blast, de la double pédale en rafale, le jeu sur les toms, l’animal est de sortie et démontre tout son savoir-faire. Un travail tout à fait remarquable.

Sans être totalement indispensable, Rituals Of Power est un album solide, efficace qui passe globalement bien. Le groupe continue sur sa lancée et affirme sa patte, celle d’un Death qui respecte aussi bien les bases mais qui sait également intégrer des éléments de la culture Metal au sens large du terme. 

Tracklist de Rituals Of Power :

01. Universal Untruths
02. Decline And Fall
03. The Choir Invisible
04. New Salem
05. Hammering The Nails
06. Rituals Of Power
07. They Always Come Back
08. I Disavow
09. Naysayer

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !