Artiste/Groupe:

Mormieben

CD:

L’Armada en Chasse

Date de sortie:

Septembre 2017

Label:

Indépendnat - Lone Wolf Productions

Style:

Pirate Metal

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

13/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Yahhaaarrr moussaillons et autres flibustiers de tous horizons, prenez place à bord du vaisseau Mormieben et hissez le pavillon noir pour aborder leur album L’Armada en Chasse. Ces boucaniers nantais proposent du Pirate Metal, un mouvement qui a tendance à se démocratiser et qui fait écho au Pagan Metal en vogue depuis plusieurs décennies. Il est un mélange entre Folk Metal et Power Metal. Les lignes mélodiques à consonances celtes sont présentes grâce à certains instruments traditionnels : des violons, des flûtes, des cornemuses, des accordéons, piccolos et guimbardes. Tout ceci dans une ambiance enjouée qui donne envie de sortir des « Morbleu » et des « Tonnerre de Brest » à tout bout de... chant ! ;)

Ce quintet se compose de Gobrian au chant, de Clément et Nicolas à la guitare, de Jordan à la basse et de Josselin à la batterie. Le groupe voit le jour dans la ville d’Aigrefeuille-sur-Maine en l’an de grâce 2011. Après une démo intitulée De la Terre à la Mer en 2013 puis un premier EP Hissons le Pavillon qui voit le jour en septembre 2015, c’est donc un premier véritable LP que le groupe, paradoxalement, va défendre sur les routes de France et de Navarre.


Musicalement, la base est celte sans aucun doute, les montées et descentes de gammes sont légion pour donner des riffs qui virevoltent, et un tempo binaire pour appuyer cette envie de danser An-dro. Les introductions sont souvent très mélodiques, et le groupe a sa recette qu’il maitrise à souhait. Mais c’est la base rythmique qui donne l’aspect Metal, grâce à quelques accélérations bien senties qui s’imposent en soutien du texte qui se veut plus guerrier sur certains instants. On flirte également avec le heavy, le petit quart d’heure du dernier titre en est le témoignage. Des solos inspirés, une rythmique implacable, et un tempo enlevé donnent une conclusion originale à un album qui s’avère l’être tout autant.

La voix est un mix entre S.A.S de l'Argilière, dans la manière de poser ses paroles, et Barbe Noire pour l’accent de pirate qui l’accompagne. Je trouve que cet aspect rugueux colle complètement lorsque le tempo s’accélère et que le tout s’accompagne d’un bon cri qui déchire la mer. En revanche je trouve que les parties chantées souffrent de ce choix artistique, les mélodies de Gobrian peuvent être timides et il serait plus agréable, à mon humble avis, de jouer la carte de la mélopée à fond. Surtout que les propositions faites par les guitaristes sont propices à jacter avec un peu plus de douceur. Par contre, ce naufrageur sait conter les histoires de pirateries, les bamboches, les bois-sans-soif, les abordages et autres courses aux trésors, tous les thèmes sont là avec un langage fleuri comme je l’aime.


Je ne vais pas vous le cacher, ce style n’est pas forcément ma tasse de rhum mais j’ai pris plaisir à écouter cet album. Il est agréable, professionnel et à mon sens, il possède les qualités essentielles du genre. Inutile de sortir le chat à neuf queues pour s’obliger à écouter cet album qui dans son ensemble coule assez facilement. Heureusement Mormieben ne sombre jamais et portera, contre vents et marées, haut les couleurs de la piraterie.
 
Tracklist de L’Armada en Chasse:

01. Intro
02. E.D.I - Emprunt à Durée Indéterminée
03. Frères Ennemis
04. Le Trophée du Squale
05. Défense de Gerber
06. Echiquier Mortel
07. Longue Vue
08. Barbe Douce
09. Le Spectre de Bois Noir
10. In Extremis
11. La Légende du Mormieben