Artiste/Groupe:

Mosh-Pit Justice

CD:

Stop Believing Lies

Date de sortie:

Octobre 2016

Label:

Witches Brew

Style:

Thrash Metal

Chroniqueur:

Orion

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Non mais vous avez vu cette pochette ? La vache, il y a quand même des albums qui ne partent pas gagnants ! Ce superbe gorille avec la bave aux lèvr... mains, arborant une magnifique veste patchée, quelle merveille ! C'était pas censé faire peur j'espère ? Parce que c'est raté. C'est plutôt à mourir de rire qu'autre chose.
Le nom du groupe n'est pas super folichon non plus : Mosh-Pit Justice... La justice du mosh-pit ? Non mais, pourquoi pas, hein ? Et puis au moins, personne ne l’avait encore utilisé, celui-là…
Bon mais voilà, le problème, c'est que si on ne dépasse pas ce stade de la moquerie (ce que je m’apprêtais à faire), on passe parfois à côté de quelque chose de bien foutu. Et là, en l'occurrence, Mosh-Pit Justice n'est pas aussi mauvais que la pochette (et le nom) le laissait supposer. Au contraire…

Le groupe est un trio bulgare, fondé en 2012 par le bassiste et compositeur Mariyan Georgiev, rejoint par Staffa à la guitare et à la batterie (oui, les deux) et George "Peich" au chant. Ils ont déjà à leur actif un EP et deux albums studio, enregistrés en 2013 et 2014. Le groupe évolue dans le Thrash Metal mais ça, vous l’aviez peut-être deviné. Franchement, il n’y a que dans le Thrash qu’on trouve des pochettes d’albums pareilles…

La Bulgarie n’est pas très réputée pour ses groupes de Metal, encore moins ses groupes de Thrash Metal. Pas grave, nos trois lascars ont des influences qui viennent d’autre part. Les gars ont bien écouté les groupes de Thrash de la Bay Area et plus particulièrement Forbidden. D'ailleurs, si vous avez l'oeil - mais il faut en avoir un sacré vu la taille de la pochette à gauche -, le gorille porte un tee-shirt de l'album Forbidden Evil. C’est vraiment le premier groupe qui vient à l’esprit à l’écoute de ce début d’album et c’est notamment flagrant au niveau vocal car le chanteur a la même façon de chanter que Russ Anderson, même s’il n’a pas tout à fait la même voix. Musicalement, c’est très proche aussi. Le tempo est globalement bien rapide, on a les gang vocals qui vont bien, des mosh-parts de folie (To Hear My Name, Mosh-Pit Justice…), tout est fait pour nous amener à headbanguer comme des fous.
C’est tellement dans les clous que l’on a l’impression de connaître ce groupe depuis longtemps (alors que je ne le découvre qu’aujourd’hui). Il faut dire que, outre la prestation du chanteur, le bassiste Mariyan Georgiev se révèle être un bon compositeur, les morceaux passent vraiment bien, pour peu que l’on soit familier avec le Bay Area style. Les riffs sont costauds et les solos du guitariste ne sont pas crades non plus. Il se fend également de quelques intros acoustiques (Rest In Flames, Left For Dead, The Battle Within). Bien sûr, ce n’est pas l’album de Thrash de l’année mais le groupe fait plutôt bien le boulot.
Allez, je crois qu’un extrait vaut mieux qu’un long discours :


Le son de l’album est très correct, on n’a pas affaire à une production qui frise l’amateurisme comme parfois et comme la pochette pouvait nous le faire croire (décidément, on y revient toujours, à cette pochette). Ceci dit, des pochettes moches, c’est peut-être aussi un bon moyen de faire parler de soi. Bah oui, finalement, si on ne s’était pas gaussé de cet artwork avec mes potes chroniqueurs, je n’aurais sans doute prêté aucune attention à ce groupe, n’aurais pas cherché à écouter sa musique… et je ne vous en aurais jamais parlé. Comme quoi…

Voici donc le premier groupe de la Bay Area bulgare (Bourgas, la ville d’où est originaire le groupe, est un port de la Mer Noire). C’est certain, l’exposition ne sera pas la même que pour ses glorieux aînés de la côte ouest des USA. Mais c’est finalement un peu notre travail, à nous autres chroniqueurs, que de vous faire savoir qu’il y a en Bulgarie un groupe de Thrash appelé Mosh-Pit Justice qui vient de sortir un album qui vaut le détour. Avis aux amateurs de Thrash old school.

Tracklist de Stop Believing Lies :

01. Burn to Live
02. To Hear My Name
03. Rest in Flames
04. Till Death
05. Mosh-Pit Justice
06. Left For Dead
07. Stop Believing Lies
08. The Battle Within