POISON

Artiste/Groupe

Poison

Album

Poison'd

Date de sortie

05/06/07

Style

Hard-Rock

Chroniqueur

HHH

Note

16/20

Site Officiel

http://www.poisonweb.com/

C H R O N I Q U E

Un album de reprises est toujours quelque peu délicat à chroniquer car on ne sait jamais trop dans quel direction le groupe veut aller. Soit, c'est pour se faire un peu d'argent, soit pour relancer une carrière à l'agonie (ou l'enterrer, tout dépend du succès du disque) ou alors c'est simplement pour se faire plaisir. Et après quelques écoutes, j'opterais pour la troisième option tellement j'ai apprécié ce disque.

Pour ce "Poison'd", Bret Michaels et sa bande ont dépoussiéré quelques standards du rock pour leur redonner une seconde jeunesse ainsi qu'un son plus actuel. Et c'est ainsi que l'on retrouve "Little Willie" des Sweet, "Sufragette city" de David Bowie, I never cry" d'Alice Cooper ou encore "Rock n' roll all night" de Kiss (qu'ils reprennent régulièrement en live) pour ne citer que ceux là.

Bon, alors, il est bien ce disque ? Mais oui qu'il est bien. Dès les premiers accords de "Little Willie" on se laisse transporter sur l'autoroute du rock n' roll (ou bien sur la route 66, tout dépend de l'itinéraire que nous a donné Mappi). Mais avant de partir, assurez-vous d'avoir tous les accessoires nécessaires pour ce périple, entre autre un bandana, une paire de Ray Ban, un bon vieux jean délavé et soigneusement déchiré, un t-shirt à l'aspect roots mais qui sent quand même bon la cajoline. Surtout n'oubliez pas l'élément primordial pour un tel voyage... le tube de rouge à lèvres rose pâle (les filles en raffolent et Bret aussi). Maintenant, si vous êtes sûr de n'avoir rien omis, vous pouvez vous lancer à corps perdu dans ces 13 morceaux qui vous foutront une patate d'enfer.

Bref, tout les ingrédients sont là pour faire de ce disque un très bon moment de rock n' roll. Bret Michaels possède toujours ce timbre de voix chaud, C.C. Deville n'a rien perdu de son touché si particulier et la rythmique Bobby Dall / Rikki Rocket tourne du feu de dieu. Poison est en grande forme après toutes ces années et on peut même se demander parfois si certains des morceaux repris ne sont pas des compositions du groupe tellement elles sont bien adaptées et collent parfaitement au répertoire de Poison.

Bon, maintenant, la cerise sur le gâteau serait qu'ils passent par notre beau pays pour se fendre d'un ou deux concerts et qu'ils reviennent rapidement avec un véritable album personnel. Mais on ne va pas faire les fines bouches, ce "Poison'd" est un régal pour les amateurs de rock n' roll, et ce qui est rassurant, c'est que Poison n'est pas mort.