Artiste/Groupe:

Ruinous

CD:

Graves Of Ceaseless Death

Date de sortie:

Novembre 2016

Label:

Dark Descent Records

Style:

Death Metal

Chroniqueur:

Azagtoth

Note:

15.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Ruinous est un trio composé de personnalités déjà bien connues au sein de la sphère death metal.
En frontman, on retrouve Matt Medeiros, vocaliste et gratteux du groupe et qui est également présent dans le groupe Kalopsia (que je ne connais que de nom). Ensuite, Alex Bouks, un vieux de la vieille de la scène death US avec notamment son (regretté) Goreaphobia, mais qui avait aussi participé au retour foudroyant d'Incantation avec les deux derniers albums en date ; dernièrement, il a rejoint les rangs d'Immolation et on aura le plaisir de le retrouver sur leur prochain album. Enfin, Shawn Eldridge derrière les fûts, qu'on connaît pour ses méfaits dans Disma et Funebrarum, un batteur de grand talent avec une frappe puissante et diablement précise.
Autant dire que sur papier, ça promet.

Et ça se confirme sur galette, croyez-moi sur parole. Il ne s'agit pas d'une énième réunion de vieux briscards SGF (sans groupe fixe) et en manque d'inspiration, qui se sont mis à jammer un jour de brouillard dans un vieux studio tout pourri autour d'innombrables cannettes de bières, histoire de ne pas trop trembler du médiator.

Si Ruinous est clairement marqué par tous les groupes dans lesquels les participants sont passés, Funebrarum et Incantation en tête de liste, Graves... a également autre chose à proposer qu'une pâle copie de ce qui s'est déjà fait mille fois en matière de death old school.

Le disque démarre sans intro par du gros riffs bien caverneux, sur un son énorme complètement de circonstance. Et là, on découvre le coffre impressionnant de Matt Medeiros ; franchement, ce mec m'a mis à genou, tant on perçoit de conviction dans son chant hors norme, puissant et haineux, mais également très varié et excellent dans tous les registres empruntés. Un sacré frontman, que ce gars-là. Et quand on ajoute à cela un riffing de tueur et une frappe écrasante, on obtient une arme de destruction massive.

Rythmiquement parlant, Ruinous enchaîne habilement les blasts avec des parties plus mid, voire doom tempo, en plus de passages en d-beat histoire de se rappeler d'où vient le death metal ; old school jusqu'au bout des ongles, quoi.
Le titre qui ressort le plus sur cet album, c'est sans doute Through Stygian Catacombs : un pavé de plus de onze minutes, doomy à souhait, dans la tradition de ceux d'Incantation et tout aussi inspiré.

Certes, il n'y a rien de bien neuf sur cette galette. Mais du death metal aussi bien composé et joué par des mecs qui ont du métier, ce n'est pas si courant. Un pur régal pour les amateurs de vieux son revisité. On ne peut que souhaiter qu'ils continuent dans ce sens.

 

Tracklist de Graves Of Ceaseless Death :

01. The Tombs Of Blasphemy
02. Transfixed On The Gate
03. Dragmarks
04. From Flames Of Malice Born
05. Procession Of Ceaseless Sorrows
06. Ravenous Eternal
07. Plague Maiden
08. Through Stygian Catacombs 
09. Torn Forever From The Light