Artiste/Groupe:

Satan Jokers

CD:

Symphönïk Kömmandöh

Date de sortie:

Janvier 2018

Label:

Rebel Music

Style:

Hard Rock / Heavy Metal Symphonique

Chroniqueur:

fifi59

Note:

17.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Satan Jokers, outre les singles, compilations et live, c'est sept albums et un EP qui sont autant de pépites du Hard/Heavy hexagonal.
Possédant ces enregistrements, un best of ne m'intéressait pas... c'était sans compter sur l'excellente idée consistant à réenregistrer des compositions avec un orchestre !

Oui, le groupe a fait appel à l'Orchestre Symphonique Phocéen pour revisiter certains de ses classiques.
Deux raisons me font saliver : je suis fan depuis toujours de Satan Jokers et j'adore le Metal Symphonique. Deux bonnes raisons donc de m'atteler à cette chronique !
Naturellement, ce type de démarche peut être casse-gueule (orchestre light, instruments mal mixés, titres incontournables absents...).
La question est donc : avec ce nouveau cru intitulé Symphönïk Kömmandöh, allons-nous découvrir une satisfaction ou une déception ?

Un mot sur le line-up, il se compose de Renaud Hantson (chant, batterie), Pascal Mulot (basse, choeurs), Michaël Zurita (guitare, choeurs) et Aurel Ouzoulias (batterie), auxquels vient s'ajouter Florent Gauthier, arrangeur et chef d’orchestre sur cet album.

En premier lieu, c'est avec plaisir que je constate que la tracklist incarne sans doute l'idéal pour un best of. Tous les albums et le EP III sont représentés et les compositions retenues sont évidemment bien choisies.
Ainsi, dans l'ordre chronologique, on a deux compositions pour Les Fils Du Metal, Trop Fou Pour Toi et III, une pour SJ 2009 et Fetish X, trois pour Addiction, deux pour Psychiatric et trois pour Sex Opera.

Ensuite, la mise en son. En ce qui concerne la section électrique, elle est costaude, tous les instruments sont audibles, le mixage est équilibré.
L'orchestre, quant à lui, s'intègre parfaitement à l'ensemble en entrant dans le concept sans encombre ; la symbiose avec le boulot du groupe est optimale à travers un mixage harmonieux.

Justement, concernant les orchestrations, elles ne sont pas réduites à la portion congrue, elles sont omniprésentes mais ne prennent pas le pouvoir. Elles bossent en lien étroit et de manière efficiente avec le groupe.

Plus spécifiquement concernant les compositions, c'est purement et simplement le nirvana lorsque celles dont j'ai été accro durant les 80's se rappellent à moi aujourd'hui (elles concernent les morceaux des trois premiers opus du groupe, en comptant III), qu'elles soient plus agressives (Les Fils Du Metal, sans doute LE morceau culte de SJ) ou plus "popisantes" (Trop Fou Pour Toi), nous offrant par la même occasion une belle cure de jouvence !
Et puis je me souviens de cette année 2009 avec la sortie de deux opus et leur cortège de titres qui m'ont fait réaliser que Satan Jokers m'avait bien manqué !
Les albums suivants ont naturellement suivi cette voie, avec ces titres aux atmosphères prenantes et diversifiés qui font partie intégrante du groupe.

Satan Jokers n'est pas le type de groupe à s'en tenir à une ligne directrice totalement définie.
Certes, on reconnaît immédiatement la patte du groupe dans chacune des compositions, quelle que soit l'année, mais on passe allègrement de titres à l'ambiance sombre, envoûtante (VIP HIV, Phobies et sa guitare acoustique aux accents hispaniques) à d'autres plus rentre-dedans (Ma Vie Sans, USA (Union Sacrée Des Assassins)), en passant par ceux à la technique exacerbée, aux incursions prog (Milfs et sa basse énorme, Fetish X et son chouette solo de guitare).

Lorsqu'un groupe qu'on aime sort un best of, on souhaite toujours une valeur ajoutée si on a tous les albums. L'ajout d'inédits (des vrais) et une remasterisation (de qualité) étant une base nécessaire et minimale. Dans le cas contraire, il n'a aucun intérêt, on fait l'impasse sans regret.

La question qui se pose ici est : Satan Jokers a-t-il sorti le best of parfait avec Symphönïk Kömmandöh, malgré l'absence de morceaux inédits ?

Eh bien chers lecteurs, j'ai tendance à penser que oui.
Lorsqu'on présente seize titres incontournables, réenregistrés avec un orchestre qui vient enrichir les mélodies voire les accentuer, qu'on ne les dénature pas du tout (pas de recherche de modernisation du propos, d'ajout de bidouillages divers) et qu'on les agrémente d'une production imposante, il me semble qu'on peut considérer que c'est effectivement un best of indispensable lorsqu'on est fan... Maintenant, pour être complet, j'ai plutôt envie de considérer cet opus comme le chaînon manquant entre best of et nouvel album !
Je pense aussi qu'il incarne une bien belle introduction pour ceux qui ne connaissent pas Satan Jokers.

Vous l'aurez compris, je vous recommande de vous procurer ce remarquable Symphönïk Kömmandöh !

 

Tracklist de Symphönïk Kömmandöh :

01. Quand Les Héros Se Meurent (tiré de Les Fils Du Metal, 1983)
02. Justice (tiré de l'EP III, 1985)
03. Ma Vie Sans (tiré de Addiction, 2011)
04. Sorcier (tiré de l'EP III, 1985)
05. Fetish X (tiré de Fetish X, 2009)
06. VIP HIV (tiré de Sex Opera, 2014)
07. USA (Union Sacrée Des Assassins) (tiré de SJ 2009)
08. Trop Fou Pour Toi (tiré de Trop Fou Pour Toi, 1984)
09. Substance Récompense (tiré de Addiction, 2011)
10. Appétit Pour l’Autodestruction (tiré de Addiction, 2011)
11. Club 6 Sex 6 (tiré de Sex Opera, 2014)
12. Milfs (tiré de Sex Opera, 2014)
13. Phobies (tiré de Psychiatric, 2013)
14. Obsession (tiré de Psychiatric, 2013)
15. Pas Fréquentables (tiré de Trop Fou Pour Toi, 1984)
16. Les Fils Du Métal (tiré de Les Fils Du Metal, 1983)