Artiste/Groupe:

Se Lusiferin Kannel

CD:

Valtakunta

Date de sortie:

Février 2019

Label:

Signal Rex

Style:

Black Atmosphérique

Chroniqueur:

Azagtoth

Note:

14.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Signal Rex a eu le bon goût de sortir, ou plutôt ressortir ce premier et seul (à ce jour) album de Se Lusiferin Kannel, ayant vu le jour à l'origine en octobre 2017 en format digital et vinyle, sans label. Et on apprend également à cette occasion que le groupe existerait depuis 2012...

Cette entité finlandaise dont les membres ne sont pas identifiés livre une œuvre assez personnelle, dans son approche du black atmosphérique.
On a affaire à un album composé de quatre plages très longues (durée standard autour des dix-sept minutes), très homogène autant en elles-mêmes que les unes par rapport aux autres.

La musique est extrêmement dense dans le spectre des médiums et des aigus, les fréquences graves étant quasi inexistantes. La production rappelle un peu celle du premier album de Limbonic Art, Moon In The Scorpio, ou encore, en plus contemporain, les projets de Dis Pater, le pseudo split Converge, Rivers Of Hell. Musicalement, on est également très proche de ces derniers.
Ce qui laisse deviner que Valtakunta est à la croisée des chemins entre black atmo, ambient et symphonique.

Les lignes mélodiques sont une espèce de magma dans lequel s'entremêlent lignes de guitares en trémolo aigu et de clavier. Concernant ce dernier, un son qui revient souvent est celui imitant la scie musicale, ce qui donne cette ambiance fantomatique au propos.
Le chant est aussi assez particulier, mêlant schrieks black caractéristiques et des choeurs opératiques, l'ensemble étant (sans doute volontairement) sous-mixé par rapport au reste. Le chant clair se mue par moment en espèce d'incantation scandée.
S'il y a un batteur (et non une boîte à rythme) et un bassiste, ces derniers sont clairement les parents pauvres ici.

Comme dit plus haut, les compos ont beau être très longues, elles sont très homogènes sur leur durée. Les variations sont peu perceptibles à première écoute, l'évolution étant très lente. Dans le style, ce n'est clairement pas un handicap, car ça participe à la mise en place de l'ambiance, qui n'en est que plus immersive. Qui plus est, on touche ici parfois à l'épique et au majestueux, ce qui donne au groupe une certaine classe et du cachet.

Je suis assez rarement interpellé par le black atmosphérique, les sorties étant légion et la qualité moyenne habituellement pas au niveau de mes attentes. J'ai néanmoins accroché assez facilement sur cette sortie qui, à défaut d'être franchement géniale et encore très marquée par ses influences, a tout de même le mérite de proposer une approche un minimum personnelle, avec une identité sonore d'emblée assez forte pour un premier jet. Le fait que cela m'ait autant plu tient peut-être au fait que les influences sont à chercher du côté des formations citées plus haut, pour lesquelles j'ai énormément d'estime. Il n'est pas exclu que les Finlandais arrivent un jour à ce niveau de prestance.
Reste cependant à savoir s'ils ne sont pas condamnés à se répéter à chaque nouvel album, les perspectives d'évolution n'étant pour l'instant pas tellement perceptibles.

 

Tracklist de Valtakunta :

01. Edes Vedet Eivät Saa Rauhaa
02. Ilmestys Myrskyst
03. Näin Vastaa Autio Maa
04. Auringon Valtakunta

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !