Artiste/Groupe:

Shambles

EP:

Primitive Death Trance

Date de sortie:

Février 2018

Label:

Blood Harvest

Style:

Doom Death

Chroniqueur:

Azagtoth

Note:

13/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Blood Harvest nous a encore dégoté une petite perle venue d'un pays dont ne soupçonnerait pas forcément qu'il y existe une scène extrême digne d'intérêt : la Thaïlande.
Mais de fait, Shambles est loin d'être un nouveau venu, puisque le groupe a déjà plus de vingt ans d'existence. Ceci dit, leur carrière semble avoir réellement démarré il y a seulement quelques années, quand ils se sont décidés une bonne fois pour toutes à faire du doom/death leur style de prédilection ; ce après s'être essayé à plusieurs sous-genres extrêmes.
Leur tout premier album digne de ce nom n'est finalement sorti qu'en 2016, dans une confidentialité relative ; il faut dire que ce n'est pas avec des petits labels du coin comme Pure Holocaust Records que leur talent allait éclater au grand jour et aux yeux de tous...
Il y a aussi, et surtout, le fait que leur doom/death n'est pas d'une folle originalité : rien qu'on n'ait déjà entendu auparavant, et il n'y a pas de « patte thaï » (notez le subtil jeu de mots) décelable non plus. Je me suis contenté de l'écoute rapide de cette galette pour me faire une opinion de leurs antécédents.

    

Avec Primitive Death Trance, on dira que la donne change suffisamment pour qu'on s'y intéresse un minimum. Ce n'est pas un hasard si Blood Harvest ne les a repérés que maintenant.
Ce modeste EP est déjà bien mieux produit que l'album, ce n'est pas rien de le dire ; il y a un son qui colle beaucoup plus au style pratiqué, lourd et caverneux comme il se doit. Rien à voir avec le son sans relief et faiblard de Realm Of Darkness Shrine.

La musique de Shambles est d'un classicisme patent, c'est certain. Rien de neuf ni d'original, comme je l'ai dit. Mais ça marche.
Ce grâce, en grande partie, à des riffs certes simples (istes) mais d'une grande efficacité.
Prenons par exemple le premier morceau : c'est du riffing standard en aller-retour/trémolo, mais il s'en dégage une lourdeur impressionnante ; et il y a ce passage terrible au milieu du morceau, ce riff entêtant qui sens le brisage de nuque à plein nez. On sent qu'ils ont travaillé plus sur une base doom que death : ils ont laissé de côté la technicité du death pour le penchant monolithique du doom, où chaque note jouée compte tant elles sont peu nombreuses.
L'ambiance du disque est aussi bien plus présente, plus travaillée que ce sur que j'avais entendu d'eux. Il y a quelque chose de maléfique et de pernicieux qui flotte tout au long de cette galette. 

Je vais finir d'en dire du bien car cet EP comporte tout de même son lot de faiblesses, notamment quelques passages plats et limite pénibles. Mais je suis ressorti avec une impression globalement très positive des écoutes successives de ce mini. Une sortie solide de la part d'un groupe dont je n'attendais pas forcément grand-chose.

 

Tracklist de Primitive Death Trance :

01. Daemon
02. Dismal Pantheons
03. Illusion Of The Void
04. Primitive Death Trance