Shining

Artiste/Groupe

Shining

CD

8 ½ - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd

Date de sortie

Septembre 2013

Label

Dark Essence

Style

Depressive Suicidal Black Metal

Chroniqueur

Azagtoth

Note Azagtoth

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C H R O N I Q U E

Ce disque n’est pas, comme on peut s’en douter, un nouvel album de Shining, mais plutôt une parenthèse entre deux albums dans laquelle le groupe de Niklas Kvarforth s’autorise un petit retour en arrière.

L’idée de départ, comme précisé dans l’interview, est en fait d’exploiter des vieilles démos qui avaient été données à Hellhammer (batteur sur III – Angst et IV – The Eerie Cold) avant de rentrer en studio.
De nouvelles lignes de guitare, basse et de clavier ont été enregistrées et surtout des chanteurs ont été invités à réinterpréter les morceaux.
Le choix s’est porté sur des personnes plus ou moins proches de Kvarforth, mais tous ont en commun une très forte personnalité et même une voix reconnaissable entre mille. Le rendu est donc à chaque fois très différent de l’originale. Ce d’autant que comme vous pouvez le constater, chaque nouvel interprète a pu s’exprimer dans la langue de son choix.
En ce qui concerne les titres, les originaux figurent pour quatre d’entre eux sur Angst, un sur Livets Andhallplats et le dernier sur le split avec Dolorian de 2004 – et qui reprend la Marche Funèbre de Chopin.

Plutôt que de faire du « track by track » comme on dit en bon français, je dirai simplement que les titres originaux ont subi un très bon lifting.
D’une part parce que le claviériste de session Lars Fredrik Fröslie a su ajouter une touche mélancolique et atmosphérique inédite qui colle parfaitement au côté dépressif des compos initiales, quitte à s’imposer parfois aux dépens des lignes de guitare.
D’autre part parce que quand on invite des vocalistes comme Famine (Peste Noire), Attila Csihar (Tormentor, Mayhem), Pehr Larsson (Vinterland), Gaahl (God Seed) et Maniac (ex-Mayhem), on est en droit de s’attendre à un résultat très différent et avec beaucoup de caractère. Il n’y a guère que Gaahl qui sorte de son registre habituel et tente de se raccorder à la voix de Kvarforth.
Personnellement, j’ai un faible pour la performance de Famine, qui chante en français du coup et que je suspecte d’avoir réécrit partiellement les parole à sa sauce.

Certains vont certainement être déçus de ne pas avoir de nouveaux titres à découvrir ou du moins de morceaux inédits.
Pour ma part, j’ai apprécié de redécouvrir ces morceaux d’une des meilleures périodes de Shining, plus extrêmes que ce qu’ils nous proposent maintenant. Ce d’autant que le travail de production est bien fait et que les interprètes se sont parfaitement appropriés les titres.
J’émets par la même occasion le souhait que Shining revienne à ce genre de son.




Tracklist de 8 ½ – Feberdrömmar I Vaket Tillstånd :

01. Terres Des Anonymes (Famine)
02. Szabadulj Meg Önmagatól (Attila Csihar)
03. Ett Liv Utan Mening (Pehr Larsson)
04. Selvdestruktivitetens Emissarie (Gaahl)
05. Black Industrial Misery (Maniac)
06. Through Corridors Of Oppression (Niklas Kvarforth)

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !