The Texas Chainsaw Dust Lovers

Artiste/Groupe

The Texas Chainsaw Dust Lovers

EP

The Wolf Is Rising

Date de sortie

Septembre 2014

Label

Besta Records

Style

Stoner

Chroniqueur

Orion

Note Orion

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C H R O N I Q U E

Amis metalleux amoureux de la musique des grands espaces américains, voici The Texas Chainsaw Dust Lovers (TCDL pour les intimes). Avec un nom pareil, vous vous dites "Voilà un groupe de stoner sudiste du pays de l'oncle Sam". Et vous aurez partiellement raison. Partiellement car c'est bien de Stoner poussiéreux dont il s'agit ici mais en revanche, ils ne sont pas du tout américains. Non, ces gars-là (Clem, chant et guitare, Chris, batterie, Etienne, basse et Nagui, guitare) sont bien de chez nous.

Le groupe est né en 2011 et a déjà sorti un premier EP intitulé Born Bad en 2012 et propose ici son second EP. Un EP que le groupe voulait de qualité et qui aurait dû être financé par le crowdfunding mais celui-ci n’a pas abouti. Ils se sont donc débrouillés autrement et sont arrivés à leurs fins puisque The Wolf Is Rising est là, il sort en format vinyl et au niveau du son, c’est tout ce qu’il y a de plus pro. Passons au contenu.

The Wolf Is Rising nous propose cinq titres. Le premier, Car Crash, va nous mettre directement dans de très bonnes dispositions. Groove irrésistible, rythmique carrée, le chant fait un peu crooner, les chœurs féminins sur le refrain et sur la fin du morceau sont assez funs, j’aime ! Vu que les gars se sont fendus d’une petite vidéo pour ce morceau, il ne vous reste plus qu’à appuyer sur play pour voir ce que tout cela donne. Attention, effet addictif assuré !

Back To Georgia commence avec un banjo bien délirant, une guitare slide prend la relève. Tout comme dans Redemption un peu plus loin. Vous ne la sentez pas, la chaleur étouffante du désert d’Arizona et ses quelques cactus qui pointent leur nez au-dessus des squelettes d’animaux desséchés ? Ambiance "wild west" assurée ! Cela devient une évidence quand, sur le titre éponyme qui clôt cet EP, un petit passage sifflé nous fait carrément penser à la BO d’un western spaghetti, signée Ennio Morricone. Bien sûr, les TCDL n’oublient pas de tapisser tout cela de bonnes grosses rythmiques bien grassouillettes et de deux ou trois ornements sympathiques comme ces chœurs à la fin de Back To Georgia.
Cerise sur le gâteau (et pour rester dans l’ambiance ouest américain), le groupe nous propose une reprise fort à propos d'un classique traditionnel du folk US, le Man Of Constant Sorrow que vous connaissez forcément si vous avez vu le génialissime film des frères Cohen, O'Brother. Et si c'est le cas, vous ne pouvez pas ne pas vous en rappeler, c'est notamment l'un des moments forts du film, quand George Clooney et ses acolytes l'entonnent déguisés en vieux rednecks avec barbes à la ZZ Top. Nos Frenchies n'ont sûrement pas eu besoin de se déguiser de la même manière pour l’entonner (encore que... ça pourrait être bien fun) mais lui font passer une cure stoner pas piquée des hannetons, qui rajeunit ce vieux morceau d'un siècle (eh oui, l'original date de 1913 !).


"The Wolf Is Rising" qu’ils disent ? Moi je crois surtout que c’est The Texas Chainsaw Dust Lovers qui est en train de se révéler avec cet EP. Il est même déjà en train de prendre de l’altitude… Un beau travail ! On attend la suite (un disque longue durée cette fois ?) avec impatience.

 

Tracklist de The Wolf Is Rising :

01. Car Crash
02. Back To Georgia
03. A Man Of Constant Sorrow
04. Redemption
05. The Wolf Is Rising

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !