Vanderbuyst

Interview date

18 Décembre 2012

Interviewer

Evanessa

I N T E R V I E W

Interview Willem Verbuyst (par mail)


Salut et merci de nous accorder un peu de ton temps nous sommes le webzine français Aux Portes Du Metal.

Salut, je suis Willem, le guitariste de Vanderbuyst. Merci beaucoup de votre soutien !

Votre groupe est un power trio, est-ce plus facile de travailler lorsqu'on n'est que trois ? Êtes-vous plus proches que les membres d’un groupe normal ? Aucun problème d’entente entre vous ?

J’ai fait partie de toutes sortes de groupes, et je dois dire que c’est super de travailler en trio. Du point de vue personnel comme musical. La communication est plus directe. Bien sûr nous devons travailler beaucoup plus dur afin d’obtenir un son digne de ce nom mais c’est un défi que nous aimons relever. Au sein d’un trio, il n’y a pas de place pour les cachotteries ou les affaires louches. En plus nous sommes sérieux et nous avons tous les trois les pieds sur terre. Nous étions amis avant de fonder le groupe, je pense que nous sommes partis sur une bonne base.

Que peux-tu nous dire au sujet du nom de votre groupe ?

Ca a commencé par une blague. Quand j’étais dans Powervice (mon ancien groupe) le bassiste plaisantait en disant que quand nous nous séparerions je partirais fonder mon propre groupe et que je l’appellerais sûrement Vanderbuyst, qui vient en partie de mon nom, i.e. Verbuyst. C’était évidemment une référence aux groupes Van Halen et Vandenberg. Quand le groupe s’est formé je me suis souvenu de ce nom. Il nous a plu à tous les trois alors nous l’avons gardé.

Cette année vous avez participé au Hellfest, est-ce que cela vous a plu ?

Ca a été super ! En général, je n’aime pas ces grands festivals mais c’était différent pour le Hellfest. L’ambiance était vraiment géniale. Ca a été une très bonne chose pour le groupe. Nous sommes montés sur la scène en premier le dimanche. Nous savions que Blue Öyster Cult, Mötley Crüe et Ozzy joueraient sur cette même scène, plus tard le même jour. C’était comme si nous étions en terre sainte, haha.

Depuis 2010 vous avez enregistré un album par an, votre rythme de travail est vraiment intensif. N’est-ce pas trop astreignant ?

Si, ça l’est, mais tout ce travail en vaut la peine. C’est grâce à cet état d’esprit que nous avons pu réaliser des choses dont la plupart des groupes rêvent.

As-tu aimé travailler en studio ?

Je n’ai jamais aimé ça. Mais ça a changé lors de l’enregistrement de "Flying Dutchmen". Sven de Ván Records nous a laissé tout le temps dont nous avions besoin en studio, afin qu’on puisse faire ce que nous voulions vraiment. Et puis, nous étions bien préparés alors nous n’étions absolument pas stressés. Le groupe a beaucoup mûri grâce aux quatre années que nous avons passé à jouer ensemble, et nous nous sommes aussi beaucoup améliorés en tant que musiciens. Je crois que cette fois ci nous étions vraiment prêts, haha.

Parlons maintenant de votre nouvel album "Flying Dutchmen", a-t-il un thème ou une signification particulière ?

Ce n’est pas un concept album, le titre “Flying Dutchmen” ne fait pas vraiment référence au mythe du “ Flying Dutchman”, cela parle de nous trois. Ces trois dernières années ont été de vraies montagnes russes pour nous. Nous avons eu l’impression de voler. Et pour compliquer les choses, la chanson du même titre, fait référence en partie au mythe. Dans l’ensemble, je pense qu’on peut dire que cet album est aussi Vanderbuyst que possible. Bien sûr notre style musical n’est pas nouveau, mais en un sens, avec cet album je crois que nous avons réussi à montrer que nous avons notre propre son.

Quelles sont tes chansons préférées sur l’album ?

C’est difficile à dire ; ça dépend de mon humeur. Mais je peux dire que “Waiting In The Wings” sort du lot, du point de vue musical, car c’est l’une des chansons les plus complexes. C’est un morceau très riche et dans lequel nous utilisons au mieux toutes nos compétences de musiciens, tous les trois. De plus le chant de Jochem est vraiment super sur ce morceau. “Give Me One More Shot” est également spéciale, car nous n’avions encore jamais enregistré de vraie ballade.

Nous pouvons comparer votre style musical au hard rock des années 80, dans la lignée de Thin Lizzy ou UFO. Mais votre musique rappelle aussi énormément celle de Triumph, qu’en pensez-vous ?

Triumph, cool ! Peu de gens nous le disent, mais je suis tout à fait d’accord. C’est un super groupe, qui a composé de super chansons. Emmett est un excellent guitariste, malheureusement méconnu, pour moi c’est un très beau compliment.

Êtes-vous toujours en train de promouvoir cet album ? Avez-vous commencé à travailler sur le prochain ?

Oui pour l’instant, nous assurons la promotion de ce dernier album. J’ai déjà écrit quelques nouvelles chansons, mais je n’ai pas encore eu le temps de les travailler. Ce serait génial d’enregistrer un nouvel album en 2013, mais c’est la qualité qui compte et non la quantité. Mais qui sait ? Ce serait super, je pense.

Y-a-t-il une tournée de prévue ?

Pour le moment nous sommes en plein milieu d’une tournée, avec l’excellent groupe canadien Cauldron. D’ailleurs nous avons joué à Paris la semaine dernière. Nous participerons à des festivals cet été. Et nous cherchons un groupe avec qui partir en tournée dès le début de l’année prochaine. Prendre la route, c’est que nous préférons, alors j’espère que notre tournée se poursuivra en 2013.

Allez-vous bientôt venir en France ?

Comme je l’ai dit nous y étions la semaine dernière, mais j’aimerais vraiment revenir. Vous savez vraiment bien vous éclater les mecs !

Y a-t-il une autre nouvelle ou un projet solo d’un des membres dont tu souhaites nous parler ?

Nous n’avons pas vraiment le temps pour de tels projets. Vanderbuyst nécessite beaucoup de notre temps. Je sais que Jochem fait partie d’un groupe avec son frère, mais ils n’ont pas vraiment le temps de répéter. A la fin de l’année dernière, j’ai participé à quelques spectacles dans un théâtre avec un ami, mais je ne pourrai pas le faire cette année à cause du manque de temps.

Avez-vous quelque chose à dire aux personnes qui téléchargent votre musique illégalement ?

Ces gens savent très bien ce qu’ils font. Je n’ai pas besoin de le leur expliquer. Cela m’est arrivé de le faire aussi dans le passé, mais j’ai arrêté. Si j’aime quelque chose je l’achète. En general je vais d’abord écouter la musique, par exemple sur YouTube. Et si ça me plaît j’achète, c’est aussi simple que ça.

Et pour finir, as-tu un message particulier pour nos lecteurs ?

Et bien j’espère que vous apprécierez notre nouvel album “Flying Dutchmen”. Je suis sûr que vous pourrez écouter nos morceaux sur YouTube, haha. Et si ça vous plait, n’hésitez pas à venir à nos concerts quand nous viendrons jouer en France, pour nous montrer comme les Français sont fous ! Salut ! 


Venez donc discuter de cette interview, sur notre forum !