Asia

Artiste/Groupe

Asia

CD

XXX

Date de sortie

Juin 2012

Label

Frontiers Records

Style

Rock FM

Chroniqueur

fifi59

Note fifi59

16/20

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

C H R O N I Q U E

En 1982, votre serviteur était sur le point de tomber dans une potion magique hautement jouissive appelée "Metal", après avoir goûté, durant de très longues années, à la Variété, à la Pop, au Funk, au Disco et un peu au Rock.

Mais avant ce plongeon musical, j'ai eu l'occasion de découvrir, un peu par hasard je dois bien le reconnaître, un groupe que j'ai rapidement trouvé génial : Asia.

Lors d'achats dans un magasin, je me suis dirigé vers une cassette audio (ça ne me rajeunit pas !) dont l'artwork m'avait interpellé, celui de l'album éponyme.

Direction la platine cassette pour Asia (oui, je sais... ça ne me rajeunit pas !)... pour un moment de plaisir intense !
Heat Of The Moment, Only Time Will Tell, Sole Survivor, One Step Closer, Wildest Dreams, pour ne citer qu'eux (car tous les titres sont incontournables), étaient des bijoux destinés à passer en boucle chez moi... et chez tous ceux qui avaient succombé aux mélodies terriblement accrocheuses du combo anglais !
En 1983, second album, second coup de maître avec Alpha, qui nous propose de nouveau de fabuleuses compositions accrochant les sens, telles The Heat Goes On ou Open Your Eyes.
Je finirai en 1985 avec Astra, qui m'a de nouveau enchanté, notamment avec les incontournables Go, Voice Of America ou Rock And Roll Dream.
Je pourrais continuer ainsi et égrener la suite de la discographie du combo, qui recèle pas mal de très bons titres, mais je m'en tiendrai à ces trois albums qui ont, de loin, ma préférence.

C'est en 2010 que sort Omega, opus particulièrement réussi avec lequel je retrouvais un plaisir d'écoute que je n'avais pas ressenti depuis ces premières années qui proposèrent tant de titres "tubesques" !
Cet opus m'a littéralement transporté, c'est lui qui m'a incité à revenir vers Asia et c'est lui qui m'a décidé à me lancer dans la chronique de ce nouvel opus intitulé XXX.

Oui, XXX pour trente ans de carrière... ça se fête ! Revenir aux sources, ou au moins découvrir un album de la trempe d'Omega, ça me ferait bien plaisir !

Nous retrouvons le même line-up que pour Omega, à savoir Geoff Downes (claviers ; Yes), Steve Howe (guitare ; Yes), Carl Palmer (batterie ; ex-ELP) et John Wetton (chant, basse ; ex-King Crimson).
Reste à savoir maintenant si XXX est un bon cru...

Une première chose me paraissant essentielle a été immédiatement mise en lumière : la production, œuvre de Max Paxman, est excellente, tous les instruments sont mis en valeur, se partagent parfaitement l'espace sonore, le mixage est équilibré, indéniablement c'est une belle réussite à ce niveau.

Sur XXX, les prises de risques sont néantes, il n'y a aucune complexité dans les structures des compositions, nous naviguons dans des eaux Rock FM qui pourraient bien accrocher pas mal de monde.

L'album est plutôt varié, les chœurs sont agréables et apportent beaucoup aux titres, la guitare nous gratifie souvent de soli plaisants et les claviers, en mode traditionnel, piano ou orgue (typé 70's) sont naturellement omniprésents.

Entrons maintenant un peu plus précisément dans l'album.
Tomorrow The World ouvre XXX et, après un début instrumental très atmosphérique, le titre décolle et se révèle entraînant, l'album commence sous les meilleurs auspices.
On poursuit sur cette bonne lancée avec un excellent Bury Me In Willow, qui nous gratifie d'un magnifique refrain, puis c'est No Religion qui arrive, compo très orientée guitares, qui possède un petit quelque chose m'évoquant parfois Foreigner, notamment dans certains passages vocaux.
Faithful est très posé sur sa première moitié puis accélère le tempo, il nous propose de nouveau un joli refrain.
I Know How You Feel vous fera obligatoirement penser, assez fréquemment, à Supertramp, et ce dès son début ; l'accrocheur Face On The Bridge suit, c'est le premier single et il fait l'objet d'une vidéo ; quant à Al Gatto Nero et Judas, ils me rappellent parfois, notamment au niveau de certains éléments des mélodies vocales, certains aspects des tubes issus des premiers albums.
Enfin, c'est la ballade Ghost Of A Chance, dotée d'un chouette et long passage instrumental, qui vient clore XXX.

Faisons maintenant le bilan :
XXX atteint-il l'excellence des albums références d'Asia ? La réponse est NON.
XXX est-il un bon album d'Asia ? La réponse est OUI.

Ce nouvel opus d'Asia, parfaitement interprété et magistralement produit, m'a fait passer de très bons moments lors des diverses écoutes effectuées et il me semble qu'il doit venir grossir la cdthèque des fans du groupe... et qu'il mérite une écoute attentive de la part de tous ceux qui aiment les belles mélodies, et ce quel que soit le style musical de prédilection !

Tracklist de XXX :

01. Tomorrow The World
02. Bury Me In Willow
03. No Religion
04. Faithful
05. I Know How You Feel
06. Face On The Bridge
07. Al Gatto Nero
08. Judas
09. Ghost Of A Chance

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !