Artiste/Groupe:

Dronte

CD:

Quelque Part Entre La Guerre Et La Lâcheté

Date de sortie:

Février 2019

Label:

Apathia Records

Style:

post metal acoustique

Chroniqueur:

fabulous

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Originaire de la région parisienne, Dronte est la réunion de sept musiciens, produisant avec des instruments acoustiques une musique à l’esthétique metal, mais très loin des carcans classiques du genre car ils n’hésitent pas à mélanger des ambiances planantes et mélodiques avec des passages énergiques, massifs et parfois bruitistes.
Cette biographie du groupe résume effectivement parfaitement l’entité Dronte.
Nicolas Aubert à la guitare, Benoît Bedrossian à la contrebasse, Eve-Rosemarie Boulada au saxophone, Frédéric Braud au chant, Lucas De Geyter à la batterie, Camille Segouin au vibraphone et percussions et Grégory Tranchant à la deuxième guitare sont en effet les auteurs d’une musique hors du commun et d’une originalité poussée à son paroxysme. Et réussir à faire autant de bruit avec de la musique acoustique force le respect. Une vraie puissance se dégage de Champion En Série, bien aidée par la voix gutturale de Frédéric mais aussi par la totalité des instruments utilisés. Ainsi, sur Théâtre Du Vacarme c’est plutôt le saxophone et la contrebasse qui apportent la puissance au morceau. La voix étant ici assez déconcertante, oscillant entre spoken word joyeux et chant agressif. La musique de Dronte est très spéciale et il faut persévérer dans les écoutes pour en déceler les secrets et surtout pour apprivoiser cet ensemble original. Sarcophage Du Succès démarre par quelques percussions et une jolie guitare acoustique avec un riff très réussi, ce mélange chant-spoken word est à nouveau présent, et parfois cela casse trop le rythme. Le vibraphone de Camille Segouin est très présent sur ce titre.
Dronte sait aussi accélérer le rythme, Notre Grande Machine est nerveux et court.

Escalade En Chute Libre est aussi très rythmé mais termine calmement avec le saxophone de Eve-Rosemarie qui apporte un côté mélodique sombre très joli. ...Et Puis Plus Rien est lui aussi empli de mélodie, uniquement à la guitare acoustique.
Un Orage est lui complètement instrumental, un bon morceau où prédomine la contrebasse, le vibraphone et le saxophone. Dronte réussit son pari de musique acoustique à l’esthétique metal. On pense forcément à My Own Private Alaska pour l’originalité forte même si ce n’est pas du tout le même style. Dronte peut déconcerter par ses spoken word fréquent mais la musique est de qualité, la variété des instruments apporte aussi beaucoup de corps à l’ensemble. Il faut persévérer et multiplier les écoutes mais on finit par être convaincu par le projet.

Tracklist Quelque Part Entre La Guerre Et La Lâcheté :

01. Champion En Série
02. Théâtre Du Vacarme
03. Sarcophage Du Succès
04. Notre Grande Machine
05. Un Orage...
06. Sagesse Gardée
07. Escalade En Chute Libre
08. Un Vide Confortable
09. ...Et Puis Plus Rien 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !