Artiste/Groupe:

Galera

CD:

Fai Finta Che Mi Ami

Date de sortie:

Juin 2020

Label:

Fresh Outbreak Records / Sedation records

Style:

Hardcore raw punk

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

12/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Né en 2012 des cendres d'Ebola, un groupe romain à tendance death metal féroce, Galera a eu l’occasion de partager la scène avec des groupes tels que Napalm Death ou Anaal Nathrakh. Ils ont aussi enregistré quelques EP autoproduits bien "do it yourself" dans l'esprit. Après une période plutôt troublée, marquée par plusieurs changements de line-up, Galera réapparaît sur scène sous la forme d'un one man band et nous présente Fai Finta Che Mi Ami.

Cet EP de cinq titres en une douzaine de minutes est donc l’œuvre d’un seul homme, Roberto, qui a tout fait seul : création, enregistrement des instruments, voix,et mixage... une autoproduction au sens littéral du terme. Il propose une forme de hardcore aux accents Convergiens (surtout dans la voix), avec une forte teinte de raw punk. L’ambiance qui se dégage de ce disque sombre se traduit par une forme de folie névrotique.


Les cinq chansons de Fai Pretend Che Mi Ami tendent à développer leur propre ambiance. Boia combine les cris angoissés de Roberto avec un tempo lent et presque oppressant qui flirte avec le grindcore sur la fin du titre. Tenebra et Strilla Ancora penchent plus vers un côté punk direct et brutal. S'Accabadora, avec la répétition hypnotique d'une poignée d'accords, donne le sentiment que Roberto veut nous attirer au fond du gouffre avec lui. La chanson titre clôture l'EP, c’est une outro instrumentale qui laisse la furie de côté pour passer à une ambiance noire, histoire d’être bien certain que nous sommes arrivés au fond.

La limite de cet EP est que lorsque Roberto trouve un bon riff, il le reproduit bien trop à mon goût. Et malgré la durée assez minimaliste de cette galette, certains passages m’ont paru bien long… Dommage car dans ce style ce sont les enchaînements improbables qui font le charme du genre, ici on étire le temps par répétition. Et au final, c’est bien dans les moments les plus directs que Roberto est le meilleur.

Un peu trop court et tellement personnel qu'il est difficile de se faire une idée précise de l’univers de Galera. Le juge de paix sera certainement un LP afin de savoir si ce one-man band est à suivre ou pas.


Tracklist de Fai Finta Che Mi Ami :

01. Boia
02. Tenebra
03. Strilla Ancora
04. S'Accabadora
05. Fai Finta Che Mi Ami

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !