Artiste/Groupe:

Lantern

CD:

Dimensions

Date de sortie:

Juin 2020

Label:

Dark Descent

Style:

Death Metal

Chroniqueur:

Ignatius

Note:

15.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Voici l'exemple typique de l'album auprès duquel on peut facilement passer en ne lui prêtant qu'une oreille distraite, une écoute compulsive sur Youtube par exemple. On y entend alors un death metal teinté de thrash old school et d'une bonne louche de black metal du siècle dernier. Sympathique, un peu simpliste, prod à l'ancienne, voix différente et voilà, suivant ! Et pourtant tout n'est pas si simple si l'on se donne la peine et le temps de plonger plus en profondeur dans ce troisième opus des Finlandais. En effet, sous ses airs bourrus cet album plus complexe qu'il n'y paraît et dont les compositions à tiroir recèlent bon nombres de riffs tortueux, souvent originaux, de plans cryptiques et de progressions surprenantes, parfois étranges, envoûtantes, fait partie de ces disques qui se révèlent au fil des écoutes et ne s'offrent pleinement qu'aux persévérants qui aiment prendre leur temps avec la musique et la laisser infuser tranquillement.

Ces derniers ont (toujours) raison et auront ainsi le plaisir de découvrir un groupe plus aventureux que ce qu'il veut bien montrer au premier rendez-vous. Un groupe qui manie évidemment parfaitement la fureur, l'agression et le blast assassin mais qui sait aussi se faire plus atmosphérique en jouant la carte de l'émotion brute sur le posé, et presque chanté, Portraits, ou encore carrément progressif sur l'ambitieux, et ô combien réussi, dernier titre, Monolith Abyssal Dimensions, et ses quatorzes minutes passionnantes, épiques et immersives au cours desquelles Lantern, plus cosmique que jamais, montre l'étendue de son savoir-faire et la profondeur de son inspiration.

Brutal, énergique et définitivement sauvage (cette voix !), Lantern prend aussi un malin plaisir à inonder ses compositions de mélodies prenantes et héroïques, les rendant ainsi facilement mémorisables, accrocheuses et efficaces en diable. Cruciatus, véritable homme orchestre, étant d'ailleurs un soliste particulièrement inspiré qui ne fait pas dans la démonstration technique, hors de propos ici, mais qui excelle véritablement dans l'Art de dessiner des ambiances avec ce sens aiguisé de l'intervention juste. Cette partition de six cordes, juste parfaite dans son genre, apporte énormément à l'ensemble d'un album, vous l'aurez compris, multi-dimensionnel.

 

 

En trois opus, Lantern, qui progresse au fil des offrandes, a eu le temps d'affirmer une personnalité forte, de peaufiner son style et de modeler un son qui lui est propre, mission on ne peut plus accomplie tant le groupe est reconnaissable entre mille dès les premières mesures baignées dans cette délicieuse réverb. Dimensions impose donc encore un peu plus l'approche particulière du groupe, cette vision alambiquée d'un death metal occulte finalement atypique.

 

Tracklist de Dimensions: 

01. Strange Nebula
02. Beings
03. Portraits
04. Cauldron Of Souls
05. Shrine Of Revelation
06. Monolithic Abyssal Dimensions

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !