Artiste/Groupe:

Silence Of The Abyss

CD:

Unease And Unfairness

Date de sortie:

Mars 2020

Label:

M&O Music

Style:

Heavy/Death Prog

Chroniqueur:

Didier

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Silence Of The Abyss est un groupe originaire de Corse, ce qui n’est déjà pas banal. C’est un trio de metal, formé en 2017 et qui se compose Jean-Bernard Flores au chant de David Santucci aux guitares et de Diane Giannelli à la batterie, là encore pas banal. Diane et David assurent des chœurs et c’est aussi eux qui ont fondé le groupe à Borgo près de Bastia. Jean-Bernard a remplacé le précédent chanteur, Julien Colin au pied levé en 2019. Le groupe avait sorti en 2018, avec Julien donc, un premier EP éponyme et ce Unease & Unfairness, bien difficile à prononcer, est leur premier album. Julien n’était pas corse, par contre JB l’est et il maitrise complètement la langue (même si dans Silence Of The Abyss il chante en anglais) et les célèbres intonations qui font la particularité du chant corse (les ricuccate, variations d’un demi-ton dans les notes tenues de la voix). A noter que JB, David et Diane se connaissent depuis 2006 et jouent en parallèle dans un groupe de rock chanté en corse (El Diablo - ils sont fans de Rodriguo Y Gabriela). Je trouve le chant de JB bien plus intéressant que ce que j’avais entendu sur l’EP et son style corse, un peu gitan, voire même andalou apporte vraiment une identité très méditerranéenne au groupe, identité qui faisait cruellement défaut jusque-là. Le tout est auto-produit et mixé par Brett Caldas-Lima dans son Tower Studio de Montpellier. 

Le thème de cet album est l’injustice et le malaise dans notre société, un sacré programme. Au milieu de ce mal-être, on trouve aussi un enchainement de trois morceaux (See Acturus - My Fair Fury - Matando), particulièrement réussi et dont le thème est la corrida et la souffrance animale. Les textes sont bien écrits, par Diane ou JB, et ils sont disponibles sur leur site. Ceci m’amène au style musical, que je trouve, comme certains des thèmes abordés, dans la lignée de celui de Gojira. On y reviendra, mais je voulais terminer les présentations avec l’artiste derrière la pochette, Kahinienn Graphix, qui illustre un monde post-apocalyptique dans lequel une plante verte maintenue sous cloche permet à l’humain de respirer. Dernier point, le trio opère sans bassiste pour le moment, encore que j’ai pu lire quelquefois que JB jouait de la basse. A suivre donc.

L’album attaque pied au plancher avec Amok un morceau assez thrash. Même si le groupe est taggé death prog metal, je trouve que le chant de JB atténue le côté extrême. Dans le petit break, JB pète un cable, sa voix est trafiquée pour accentuer cette explosion de violence.
Nothing At All fait l’objet d’une lyrics vidéo à regarder ci-dessous.

Le duo guitare/batterie bien lourd ne cache pas une certaine influence de Gojira, la voix plus heavy que death de JB est bien en place sur la section rythmique. Il laisse sa voix s’altérer de ces petites variations qui sentent bon le maquis corse. J’aime beaucoup ce contraste de chant heavy avec des influences de chants traditionnels qu’on retrouve en Corse bien sûr mais aussi en Italie du Sud ou même en Orient (System Of A Down et ses influences arméniennes l’utilise aussi). Le trio de chansons qui suit et dont je parlais en intro traite de la corrida (comme sujet sur la maltraitante animale - qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit). See Acturus est une sorte de complainte andalouse ou gitane, réalisée par JB quasi a capella, qui commence mélodieusement, puis force sur sa voix et termine par un “Hiero di puta” hurlé.
My Fair Fury prend alors le relais, j’aime bien la violence de ce morceau, le jeu de batterie atomique de Diane, à contre-temps. On ressent très bien la violence de la corrida à travers le chant puissant de JB, doublé par un chant growl (de David) censé représenter le taureau souffrant puis finalement agonisant. J’aime aussi beaucoup le son de violon du break et les effets de voix de JB/David. Sacré morceau, qui pour moi devrait faire l’objet d’un clip décoiffant. Pour finir avec le thème, Matando est un petit morceau de guitare classique très espagnol, très beau et surtout en gros contraste avec la violence de My Fair Fury.

The Color Of The Walls repart en trombe dans un style thrash, bien speed, mais avec un chant qui fait penser à System Of A Down. Le solo de guitare est surprenant, il semble être passé au travers d’une talkbox. Le break permet encore à JB de faire ressortir ses influences méditerranéennes, j’aime décidément beaucoup ces mélanges de genre. God Is Dead, est aussi assez thrash, il se rapprocherait plus d’un Refuse, Resist de Sepultura. Weak!! par contre fait plus penser à du Rage Against The Machine, c’est très puissant, revendicateur, autour d’un  gros riff et d’un énorme jeu de batterie qui appuie le son de la guitare de David. Sur ce morceau et c'est il me semble le seul, on entend Diane doubler la voix de JB.

L’album se termine par un morceau instrumental, très sombre, Lunar, c’est étonnant et c’est plutôt réussi. Le groupe ne semble se fixer aucune barrière, j’aime bien cette approche. La batterie sur ce morceau est intéressante, d’après ce que j’ai lu, Diane a improvisé et s’est carrément lâchée au fur et à mesure de l’avancée du morceau et des changements de rythme.

Alors que je n’avais pas trop accroché au premier EP, j’avoue avoir été beaucoup plus séduit par ce premier album des Corses de Silence Of The Abyss. Clairement Jean-Bernard apporte un élément important avec sa voix puissante et surtout sa coloration traditionnelle corse. Attention, je ne parle pas de polyphonie corse, pas de panique, mais bien de metal moderne et puissant avec des petits accents méditerranéens. Le metal proposé par le groupe est un peu à géométrie variable, ça n’est pas déplaisant, même s’il semble se chercher un peu. Les textes sont intelligents et méritent toute votre attention. Allez zou, on s’ouvre une Pietra fraiche et on se remet ça entre les deux oreilles.

Tracklist de Unease & Unfairness :

01. Amok
02. Nothing At All
03. See Arcturus
04. My Fair Fury
05. Matando – 02:12
06. The Color Of The Walls
07. God is Dead
08. Weak !!
09. Lunar

 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !