Artiste/Groupe:

The Tangent

CD:

Auto Reconnaissance

Date de sortie:

Août 2020

Label:

Inside Out Music

Style:

Rock Progressif

Chroniqueur:

fifi59

Note:

15.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

The Tangent nous vient de Suède et son line-up se compose de Andy Tillison (chant, claviers), Jonas Reingold (basse), Theo Travis (saxophone, flûte), Luke Machin (guitare) et Steve Roberts (batterie).

Un fait pour commencer : metalleux je suis, metalleux je resterai.
Cela fait maintenant une quarantaine d'années que je suis accroché à cette musique et ce n'est pas prêt de changer.
J'ai mes héros : Misanthrope, Devin Townsend, Savatage, Dream Theater, Septicflesh, Ayreon, et tant d'autres...

Mais depuis quelque temps, d'autres styles se sont aussi clairement imposés à moi (Rock Progressif, Jazz Rock, quand ce n'est pas une fusion des deux).
D'autres héros sont arrivés, King Crimson, Steve Hackett, Frank Zappa, Magma, Pink Floyd, Neal Morse, pour ne citer qu'eux...

Je suis, de toute évidence, devenu un grand fan de Rock Progressif. Si on m'avait dit par le passé que je chroniquerai un jour cet album de The Tangent (et que je l'aurai apprécié), je pense que j'aurai été surpris.

Car oui, écouter Life On Hold, la première compo du nouvel album du combo, m'a fait constater ceci : "Il y a encore deux ans, c'était inimaginable". Nous sommes dans une mixture jazz/funk/rock prog, le morceau est cool, pas de grosses guitares, ça groove...
Jinxed In Jersey et ses seize minutes met bien plus en avant les racines prog, invite parfois des guitares plus "épaisses" ainsi que de bons soli. Allez, pour moi qui aime aussi le Jazz Rock, j'ai envie notamment de citer Frank Zappa (on ne fait pas que chanter, on parle aussi mais avec en toile de fond une musique remarquable). J'apprécie l'apport de la flûte, de l'orgue, du piano, des percussions qui introduisent une richesse bienvenue.

Le début de Under Your Spell est totalement prog mais on repart de nouveau vers cette atmosphère décontractée où le saxophone s'impose ci et là ; quant à The Tower Of Babel, eh bien il emporte de nouveau ces influences jazzy et ajoute des incursions funk (ce qu'on retrouvera d'ailleurs sur The Midas Touch).

Plus de vingt-huit minutes au compteur pour Lie Back & Think Of England qui s'avère d'une immense richesse (remarquez, heureusement étant donnée la durée !), avec de multiples ambiances. Il y a comme un bouillonnement instrumental, avec les divers instruments qui évoluent avec subtilité : saxophone, piano, orgue Hammond, flûte (captivant moment instrumental où elle prend le pouvoir, admirablement secondée par la basse), guitare... nous avons là le titre le plus prog depuis le début, celui qu'il faudra écouter de nombreuses fois pour l'appréhender intégralement. A noter : un passage en français en milieu de titre.

Proxima est un titre bonus, instrumental de plus de douze minutes, très atmosphérique, sympa mais - à mes yeux - le moins prenant de l'album.

Auto Reconnaissance est un album surprenant, agréable, tout sauf conventionnel, qui concilie divers styles musicaux, fait cohabiter nombre d'ambiances et regroupe titres plutôt faciles d'accès et d'autres particulièrement riches et propices à de multiples écoutes pour en tirer la substantifique moelle.
Nul doute que les fans apprécieront, pour ma part j'ai passé de bons moments en sa compagnie.

 

Tracklist de Auto Reconnaissance :

01. Life On Hold
02. Jinxed In Jersey
03. Under Your Spell
04. The Tower Of Babel
05. Lie Back & Think Of England
06. The Midas Touch
07. Proxima

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !