Thousand Year War

Artiste/Groupe

Thousand Year War

EP

Kingdom Of America

Date de sortie

Mars 2013

Label

auto production

Style

Black Death mélodique

Chroniqueur

Orion

Note Orion

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C H R O N I Q U E

Thousand Year War officie dans le Black Death Metal plutôt mélodique et a déjà sorti deux albums longue durée, Defiance (2009) et Tyrants and Men (2011). Personnellement, je découvre le groupe avec cet EP.
Le groupe est américain. Et à ceux qui pensent que le bon Black Death ne peut venir que du froid (Scandinavie), eh bien ils n'ont pas tout à fait tort puisque Thousand Year War nous vient à l'origine d'Alaska. De plus, les influences du combo sont bien européennes (je citerai Immortal ou Amon Amarth comme étant les plus évidentes).
Et en fait de groupe, comme assez souvent dans ce style musical finalement, Thousand Year War est le bébé d’un seul homme, le multi-instrumentiste et compositeur Hiram Lohr. Celui s’est adjoint uniquement les services du batteur Fredrik Widigs (du groupe suédois Demonical) pour ce EP.
 
Kingdom Of America n’est pas, comme on pourrait le croire, un album à la gloire des Etats-Unis mais une critique plutôt virulente d'un monde dirigé par les superpuissances de la finance.
Musicalement, c'est une bonne tuerie à laquelle, je dois dire, je ne m’attendais pas. Le premier morceau, Kingdom Of America, démarre sur les chapeaux de roues et nous plonge directement dans un Black Metal bien "in your face" qui se permet tout de même de bons gros chœurs sur le refrain. Le second titre lorgne bien plus vers le Death guerrier à la Amon Amarth même si la voix reste assez black. Ces deux morceaux résument assez bien le créneau musical de Thousand Year War puisque le dernier morceau, Gather The Wolves, est aussi dans l’esprit Amon Amarth tandis que Vultures Eyes, à l’image du premier morceau, retourne sur les terres d’un Black certes mélodique mais bien agressif aussi. Ces deux morceaux sont d’ailleurs les plus courts du EP puisqu’ils ne dépassent pas les trois minutes. L’instrumental Doom Rides These Mountains montre que l’agressivité du groupe ne se fait pas au détriment des riffs plutôt inspirés et d’une certaine mélodie parfois.
En plus de ces cinq compositions originales, le groupe se fend d'une reprise bien méchante du London Dungeon des Misfits (devenu quasiment méconnaissable sauf si on connaît bien le riff de base de la chanson).
Enfin, le son de ce EP est très correct pour une autoproduction.

Cet EP d'une durée d'une vingtaine de minutes a un goût de trop peu et nous donne vraiment envie de connaître la suite. Bien sûr, il est plus facile d'être efficace sur vingt minutes que sur la durée d’un album complet et donc, pour confirmation, on attend le pied ferme le prochain album de Thousand Year War car s'il est dans la continuité qualitative de cet EP, ça risque de faire mal... très mal !

 

Tracklist de Kingdom of America :

01. Kingdom Of America
02. Weep As We Die
03. London Dungeon (Misfits Cover)
04. Doom Rides These Mountains (Instrumental)
05. Vulture Eyes
06. Gather The Wolves

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !