Artiste/Groupe:

U.D.O.

CD:

We Are One

Date de sortie:

Juillet 2020

Label:

AFM Records

Style:

Heavy Metal Orchestral

Chroniqueur:

fifi59

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

2015 : U.D.O. s'alliait avec l'orchestre de la marine allemande pour une sortie qui avait emballé votre serviteur : le live Navy Metal Night, que je m'étais procuré en édition CD + Blu-Ray et dont les chroniques se trouvent ici et .

2020 : cette fois, c'est à un album studio (le dix-septième en trente-trois ans) que le groupe nous convie, toujours en mode orchestre.

We Are One c'est un travail d'équipe, la conception des morceaux étant le fruit de la collaboration entre U.D.O., le lieutenant-colonel Christoph Scheibling (également à la baguette), Guido Rennert et Alexander Reuber (les compositeurs des forces armées allemandes) ainsi que Stefan Kaufmann et Peter Baltes (deux ex-Accept).

Le line-up se compose de Udo Dirkschneider (chant), Sven Dirkschneider (batterie), Andrey Smirnov (guitare), Dee Dammers (guitare), Tilen Hudrap (basse), auxquels s'ajoutent Manuela Markewitz (chant) et naturellement Das Musikkorps der Bundeswehr.

Personnellement, je suis heureux de découvrir un nouvel album avec orchestre, le fan de Metal Sympho (toutes tendances) que je suis étant friand de cet exercice.
Je précise que l'orchestre est orienté bois, cuivres et percussions, qu'il n'y a pas de violons, ce qui implique une différence avec la plupart des autres albums avec orchestre et qui finalement s'avère un atout supplémentaire pour We Are One.

Au niveau des textes, c'est diversifié puisqu'on parle de politique, de changements climatiques, de la pollution, des réfugiés, on part dans toutes les directions, et c'est pareil pour la musique qui nous propose des éléments heavy, folk, épiques voire rap.
Bref, quinze morceaux variés pour soixante-quinze minutes de musique, il y en a pour tout le monde, pour tous les goûts !

J'apprécie l'apport de la cornemuse (Beyond Gravity), du saxophone pour Neon Diamond, qui présente un duo avec Manuela Markewitz (seule en piste sur la ballade Blindfold - The Last Defender -), des chœurs (Love And Sin, Beyond Good And Evil, chorale d'enfants sur Children Of The World).
Parfois, Udo s'efface et laisse place à une musique pour laquelle certaines parties sont clairement taillées pour les films (Blackout où la guitare est tête d'affiche, Natural Forces et ses accents folk).

Alors bien sûr la touche heavy est présente (le pesant Children Of The World), on a même un morceau percutant (We Strike Back) mais dans la globalité on est plutôt en mid-tempo, on assiste à quelques prises de risques (comme sur Here We Go Again, avec ses incursions de chant rappé de Udo et Sven) et à un gros boulot sur les arrangements orchestraux (qui magnifient les mélodies), on a souvent des refrains catchy (We Are One me semble une bonne illustration), le tout étant finalement loin du rouleau compresseur que certains pourraient attendre de la formation allemande.

Lorsque j'écoute un album avec orchestre, j'apprécie que ce dernier embellisse considérablement les compositions et que la production ne le mette pas en arrière. C'est assurément le cas ici et c'est une belle réussite.
En définitive, je remercie le groupe pour cette initiative, cette collaboration de qualité, la grande diversité d'ambiances et c'est ainsi que je vous recommande de découvrir We Are One !

Tracklist de We Are One :

01. Pandemonium
02. We Are One
03. Love And Sin
04. Future Is The Reason Why
05. Children Of The World
06. Blindfold (The Last Defender)
07. Blackout
08. Mother Earth
09. Rebel Town
10. Natural Forces
11. Neon Diamond
12. Beyond Gravity
13. Here We Go Again
14. We Strike Back
15. Beyond Good And Evil

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !