Artiste/Groupe:

Vanad Varjud

CD:

Dismal Grandeur In Nocturnal Aura

Date de sortie:

Janvier 2016

Label:

Symbol Of Domination

Style:

Ambient Black Metal

Chroniqueur:

Mythos

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Des riffs balancés dans le néant vespéral et venteux d’une plaine abandonnée, une voix macabre au possible agrémentée d’un style maléfique, tels sont les ingrédients du groupe estonien Vanad Varjud.

Le groupe n’est pas très vieux mais ses membres ont participé à moult formations des pays baltes. Le plus prestigieux restant Sõjaruun et son excellent album de Pagan BM intitulé Org.

Pas vieux Vanad Varjud donc, mais pas moins expérimenté pour autant. On le sent dès la première piste de Dismal Grandeur In Nocturnal Aura. Ca fait tellement du bien d’entendre enfin un groupe qui joue avec authenticité, sans se prendre la tête avec la complexité des riffs ou la construction d’ambiances symphoniques.

Vanad Varjud ne s’intéresse pas aux modes, ce qui l’intéresse c’est de transmettre des émotions, une ambiance, un sentiment dans la plus pure origine du Black Ambient traditionnel.

Cette ambiance, vous l’entrevoyez grâce à la sombre pochette qui illustre Dismal Grandeur In Nocturnal Aura. De l’Arnold Bocklin en plus sombre encore, avec un style lorgnant du côté du Romantisme Noir. La musique des Estoniens traduit admirablement bien cette atmosphère. Tout y est assez lent, pas comme chez nos voisins du Doom bien sûr, mais plutôt dans le ralentissement du rythme de la batterie, néanmoins soutenue par des riffs acérés et répétitifs.

Des passages plus calmes interviennent parfois pour élaborer cette fameuse atmosphère lugubre de la pochette. Des loups hurlent en arrière-plan, accompagnés d’une guitare acoustique léchant les quelques cordes de son manche.

Vanad Varjud s’approche parfois d’un style cinématographique à la Kzohh sur Dismal Dusk par exemple, tout en faisant penser à certaines pistes avant-gardistes des Polonais de Lux Occulta.

Vous voyez, Dismal Grandeur In Nocturnal Aura n’est pas si simple finalement, du moins pas dans son sens de « plat » ou « monotone », comme le terme peut parfois le laisser suggérer.

La formation estonienne marque des points avec son Black Ambient à la fois authentique et cinématographique. Une bien belle expérience dans l’absolu néant d’une plaine nocturne et vidée de tout être humain.


Tracklist de Dismal Grandeur In Nocturnal Aura :

01. Tume Kamber
02. Winter's Dawn
03. Dismal Dusk
04. Gloomy Sunday