Artiste/Groupe:

Van Halen

CD:

Fair Warning

Date de sortie:

1981

Label:

Warner Bros

Style:

Hard Rock

Chroniqueur:

Didier

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Le quatrième album de Van Halen déboule en 1981, le groupe vient de pondre trois albums particulièrement marquants en seulement trois ans : Van Halen, Van Halen II et Women And Children First. L’album est, comme ses prédécesseurs, court avec neuf titres pour trente-et-une minutes et on y trouve du très bon et du dispensable. Vendu à deux millions d’exemplaires, il n'a donc pas eu la même réussite commerciale que ses prédécesseurs. La pochette, très sombre (divers sévices reçus par le peintre William Kurelek pendant son enfance), a certainement participé à donner à cet album un côté plus morose et moins festif que ce que le groupe nous avait fourni jusqu’alors.

Au niveau du bon et très bon, comment ne pas citer Mean Street et son intro de tapping, qui ouvre l’album ? La basse de Michael ronronne, le son d’Eddie est massif, les cris de Crazy Dave se confondent avec la guitare d’Eddie, on ne sait plus. Le solo de guitare est énorme. Si vous vous demandez pourquoi Eddie était l'un des plus grands guitaristes au monde, arrêtez de vous demander et écoutez ça. Le break parlé de David est particulièrement inspiré. Un grand classique du groupe, mon seul regret, ce decrescendo final qui nous prive d’encore plus de prouesses d’Eddie

Quand on vous dit que le son d’Eddie est reconnaissable entre tous, écoutez donc Dirty Movies. L’alternance de riffs et solos est juste incroyable. Comme en plus le chant de Dave est au top, le résultat est très bon. Sinner’s Swing est aussi à placer dans les bons morceaux même si je trouve que le solo est un peu too much. J’aime quand même bien le rythme effréné de ce titre. Hear About It later est l'un de mes morceaux préférés : une belle intro, un bon groove et j’aime le break batterie (cowbell)/basse sur lequel Eddie vient tout arracher. Le son de ses riffs est incroyable avec beaucoup de compression caractéristique et de chorus. Tout le monde connait Unchained et son riff de dingue. C’est le hit de l’album, bien speed, bien riffé, avec pas mal de chœurs derrière Diamond Dave. C’est encore un morceau qui pourrait être cité dans les écoles de musique pour expliquer le style Eddie Van Halen

Et que se passe-t-il quand le groupe décide de saupoudrer Push Comes To Shove d’une touche franchement funk ? Eh ben c’est encore très bon, la basse de Michael est parfaite, la guitare d’Eddie tout en finesse, Dave hyper à l’aise. C’est un peu le Miss You de Van Halen avec un vrai solo de guitare. Non je rigole. Le morceau suivant aurait du être le dernier, il est excellent et c’est encore un hit du groupe : So this is love? Le toucher de guitare d’Eddie sur ce morceau se fait plus bluesy, il est encore exceptionnel. Dommage que quelqu’un baisse la basse de Michael qui envoyait la purée sur l’intro. Pas sympa. On le retrouve quand même à assurer une grosse section rythmique avec son complice Alex pendant le solo d’Eddie.

Comme je le disais, pourquoi ne pas avoir arrêté après ça ? Les deux derniers morceaux sont pour moi quatre minutes de remplissage inutile. D’abord Sunday Afternoon In The Park, qui aurait mieux fait d’y rester dans le parc, car je trouve ça peu inspiré et totalement dispensable (c’est juste Eddie qui joue avec son pedalboard, pendant qu’Alex s’ennuie ferme à la batterie). L’album se termine par One Foot Out The Door pas très inspiré non plus : inutile. 

Considéré comme l'un des moins bons albums de l’ère David Lee Roth, cet album contient pourtant quelques sacrées petites pépites qu’ils serait bien dommage de ne pas posséder. On en tirera quand même quatre hits radio, So This Is Love?, Mean Street, Push Comes To Shove et Unchained qui trustera les ondes de MTV pendant de nombreuses semaines. Même si des tensions commencent à se faire sentir dans le groupe (surtout entre Eddie et David Lee Roth), ce line-up n’a pas encore fini de nous faire rêver puisqu’ils vont ensuite nous pondre Diver Down et 1984. Stay tuned…

Tracklist de Fair Warning :

01. Mean Street
02. Dirty Movies
03. Sinner's Swing
04. Hear About It Later
05. Unchained
06. Push Comes To Shove
07. So This Is Love?
08. Sunday Afternoon In The Park
09. One Foot Out The Door

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !